De Rasulullah ﷺ : La beauté de la Tawbah

Si nous connaissions réellement les mérites du repentir, nous ne cesserions de le mettre en pratique. Il est l’un des actes les plus aimés d’Allah. En effet, notre Créateur ne nous demande pas la perfection. Il sait mieux que nous, que nous ne sommes pas des anges et qu’il nous arrive de fauter. Il faudra bien sur nous efforcer de ne pas succomber aux tentations et purifier notre cœur de ses mauvais penchants.


Mais, malgré nos efforts et notre cheminement spirituel, il nous arrivera de trébucher. Allah, exalté soit-il, le sait et ne nous impose jamais l’impossible, mais Il nous demande de revenir vers Lui lorsque cela survient. 

Dans un hadith rapporté par Muslim, d’après Abu Hurayra, qu’Allah l’agrée, le messager d’Allah ﷺ, a dit :

« Par celui qui détient mon âme dans sa main, si vous ne commettiez pas de péché, Allah se débarrasserait de vous, et Il ferait venir un peuple qui commet des péchés, afin qu’ils lui demandent pardon et qu’Il les pardonne » [Muslim]

Allah est le Pardonneur, Il aime pardonner, le péché peut être un mal pour un bien s’il débouche sur un repentir sincère. Le messager d’Allah ﷺ a exprimé cet amour que le Tout Puissant porte à celui qui se repent en des termes très forts :

D’après ‘Abdullah ibn Mass‘ûd, qu’Allah l’agrée, le prophète a dit :


« La joie d’Allah pour le repentir du croyant est plus intense que celle d’un homme qui se trouve dans une terre désertique avec sa monture chargée de ses vivres, sa nourriture et sa boisson. Cet homme s’est endormi puis, à son réveil, il constate que sa monture s’est échappée. Il l’appelle jusqu’à ressentir la soif. Il revient alors à sa place et s’endort en attendant la mort. Puis, il se réveille et voit sa monture avec ses provisions revenue auprès de lui. La joie d’Allah pour le repentir du croyant est plus intense que celle de cet homme qui a retrouvé sa monture et ses vivres » [Muslim]

Quelle joie doit ressentir un homme dans cette situation ! Un homme qui pensait mourir de soif à petit feu!

Il est donc fondamental de se repentir à chaque fois que nous désobéissons, sans jamais désespérer de la Miséricorde divine. Si Allah accepte ce retour, alors c’est comme si le péché n’avait jamais été commis, le prophète a dit :

« Celui qui se repent d’un péché est comme celui qui ne l’a pas commis » [Ibn Majah]

Il se peut qu’au moment de se repentir, notre ennemi Shaytane, viennent nous insuffler des prétextes pour nous dissuader de rechercher le pardon d’Allah. Cela, car nous sommes sur le point de faire ce qu’il déteste le plus.

Nous viennent alors à l’esprit toutes sortes d’idées erronées, telles que : 

« Ça ne sert à rien, tu t’es déjà repenti de ce péché et tu as recommencer ! »

« Tu sais que tu vas le refaire, ne sois pas hypocrite ! »

Ces idées sont a rejeter, elles ne font que dissimuler ce que satan veut réellement nous dire : « Reste dans le mal avec moi ! Reste sur mon chemin et ne revient pas vers ton Créateur ! ».

Parmi les piliers du repentir, il y a le fait d’avoir l’intention de ne pas recommencer, ce qui ne signifie pas la certitude d’y parvenir. C’est une intention sincère qui est demandée. Quand bien même la personne retomberait dans le même péché plus tard, elle devrait à nouveau se repentir sincèrement. Ainsi petit à petit, elle purifie son cœur de la maladie qui la pousse à commettre ce méfait et elle finira par ne plus y revenir in shaa Allah.

———————————————————————————————————————————

Vincent Souleymane

Vincent Souleymane, imam français et référent en chari’a chez Muslim Pro, a consacré son temps à étudier et à enrichir autrui de la connaissance des sciences islamiques depuis sa conversion à cette religion en 1999. 

Lors de ses études à l’institut Oussoul Eddine à Saint-Denis, il a pris conscience de l’importance de la dévotion pour Allah et a décidé de poursuivre ses études réligieuses au daroul ouloum achrafiya de l’île de la réunion et à l’IESH de Château Chinon.

Depuis, Vincent Souleymane se dévoue au Tout Miséricordieux en enseignant l’Islam à l’institut Oussoul Eddine, ainsi qu’en étant imam à la Mosquée de Fontenay sous Bois.