“Oui, Je Le Veux”: Manœuvrer La Relation Entre Mari et Femme

Un garçon rencontre une fille. 

Ils tombent amoureux et se marient. 

Et, ils vécurent heureux pour toujours.

En résumé, voilà notre conception du mariage. Ceci est cependant une vision simpliste de la relation. La relation entre deux individus ne doit pas se retrouver dans l’impasse après le mariage, car elle évolue constamment. Vous devez entretenir votre relation amoureuse et engagée tout au long de votre vie en y impliquant activement votre conjoint(e) sans vous fier seulement à ce premier regard furtif qui a accéléré votre rythme cardiaque.

Qu’adviendra-t-il donc après le mariage suivi de la lune de miel et de la vie commune ? Comme dans chaque relation, vous devez vous efforcer de jouer votre rôle de mari ou de femme. Vous devez toujours vous préoccuper non seulement de vos besoins, mais aussi des besoins affectifs de votre partenaire. Cela contribue à bâtir solidement une unité familiale saine ancrée par deux individus qui ont choisi de parcourir ensemble le chemin de la vie jusqu’au Jannah, inchaAllah.

Partenaire, pas propriété

Il est fondamental de comprendre que le mariage ne consiste pas avant tout à satisfaire un arrangement biaisé qui profite largement au mari. Les deux parties doivent comprendre qu’il faut se compléter et se soutenir mutuellement. La femme mérite autant d’amour, de respect et d’attention de la part de son mari et vice versa.

Cela est manifeste dans le verset suivant du Coran, Allah SWT déclare que :

وَلَهُنَّ مِثْلُ الَّذِي عَلَيْهِنَّ بِالْمَعْرُوفِ ۚ وَلِلرِّجَالِ عَلَيْهِنَّ دَرَجَةٌ ۗ

Les femmes ont des droits, équivalents à leurs obligations, et conformément à l’usage. Les hommes ont cependant une prééminence sur elles. 

[Sourate Al-Baqarah 2:228]

Communication: Écouter, ne pas se limiter à entendre

La communication est la pierre angulaire d’une relation forte, saine et amoureuse. Vous ne devez pas primer tout le temps, même si votre conjoint(e) est la caisse de résonance la plus fiable que vous puissiez trouver dans votre vie. Il est de votre responsabilité d’assurer que chacun puisse partager et exprimer de manière équitable ses préoccupations, ses problèmes et ses sentiments à l’autre sans craindre des représailles.

Pour une bonne communication, il ne suffit pas de fournir des réponses réciproques toutes faites telles que « je t’entends », mais il faut être sincère dans l’acte même d’écoute. Ensuite, vous devez travailler comme une équipe pour résoudre un problème ou gérer une préoccupation que vous auriez pu ignorer, en tant qu’époux ou épouse. 

De plus, pour parvenir à la franchise entre mari et femme, il faut constamment s’encourager à être vulnérable et honnête devant l’autre à propos de ses sentiments et même de ses problèmes. Commencez toujours par reconnaître les sentiments de l’autre et faites preuve d’empathie.

Il y aura des moments de désaccord. C’est inévitable. Il est essentiel de rester calme et de maintenir ouvert le canal de communication. Ce n’est pas une faiblesse de reconnaître son erreur et de demander pardon en plus de s’efforcer à la corriger pour éviter qu’elle ne se répète. Faites toujours attention aux choses que vous dites lors de vos disputes.

Ne comparez jamais votre partenaire aux autres. C’est non seulement blessant, mais aussi une preuve manifeste de votre incapacité à accepter et à comprendre la personnalité, le caractère ainsi que les préférences uniques de chaque individu.

Est-ce que tu m’aimes toujours?

Dans la oumma, nous sommes tellement occupés par le travail que nous avons tendance à oublier d’accorder la priorité à nos besoins affectifs ou même aux sentiments de notre épouse. Être sollicité de plusieurs côtés n’est pas une excuse pour négliger les sentiments de votre épouse, au quotidien. N’ayez pas honte de vous exprimer. Exprimez votre amour et votre gratitude à travers des mots simples : je t’aime. Ce sont des mots qui rassurent. Cela ne coûte pas rien de prononcer des mots aussi affectueux qui proviennent de l’amour que vous ressentez l’un pour l’autre et qui coule déjà dans vos veines. 

Associez ces mots à ceci: embrassez votre femme avant de quitter la maison pour le bureau ou en rentrant du travail, voire les deux! C’est une sunna. Qui d’autre que le Prophèteﷺ lui-même pour en donner l’exemple?

Prends ma main

Il n’est ni possible ni réaliste de passer chaque minute ensemble. Vous pouvez cependant passer du temps ensemble et une des meilleures occasions est la prière, particulièrement la prière d’Al-Fadjr et celle d’As-Sobh. C’est l’occasion idéale pour passer du temps de qualité en plus d’accomplir une partie de vos obligations religieuses quotidiennes avant de partir travailler ou exécuter d’autres tâches familiales habituelles. 

En outre, vous devriez programmer des rendez-vous en amoureux selon vos disponibilités. Au moins une fois par semaine, sinon une fois par mois, pour commencer. L’objectif n’est pas seulement de partager un repas, mais de vous consacrer quelques heures pour passer du temps de qualité ensemble, loin du travail et des tâches ménagères. C’est une occasion pour renouer le contact.

Évitez cependant de vous mettre la pression. Il n’est pas nécessaire de faire un grand geste à chaque rendez-vous, ou de vous adonner au luxe comme par exemple, dîner dans un restaurant cinq étoiles qui pourrait vous ruiner. Plus important encore, participez à des activités que vous apprécierez tous les deux. Cela peut être tout et n’importe quoi. Vous pouvez assister à un cours d’art ou de cuisine ou encore faire du sport, pour oublier le stress. Variez les activités sur une base hebdomadaire ou mensuelle pour ne pas tomber dans la monotonie.

Le mariage n’est pas une île

Votre mariage a été béni par la famille et les amis. Ils peuvent également servir de soutien en cas de besoin. 

Comme l’a dit Aïcha :

حَدَّثَنَا أَبُو هِشَامٍ الرِّفَاعِيُّ، حَدَّثَنَا حَفْصُ بْنُ غِيَاثٍ، عَنْ هِشَامِ بْنِ عُرْوَةَ، عَنْ أَبِيهِ، عَنْ عَائِشَةَ، قَالَتْ مَا غِرْتُ عَلَى أَحَدٍ مِنْ أَزْوَاجِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم مَا غِرْتُ عَلَى خَدِيجَةَ وَمَا بِي أَنْ أَكُونَ أَدْرَكْتُهَا وَمَا ذَاكَ إِلاَّ لِكَثْرَةِ ذِكْرِ رَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم لَهَا وَإِنْ كَانَ لَيَذْبَحُ الشَّاةَ فَيَتَتَبَّعُ بِهَا صَدَائِقَ خَدِيجَةَ فَيُهْدِيهَا لَهُنَّ ‏.‏ قَالَ أَبُو عِيسَى هَذَا حَدِيثٌ حَسَنٌ غَرِيبٌ صَحِيحٌ ‏.‏

 Jamais je n’ai éprouvé de jalousie envers une femme du Prophète autant que j’en ai éprouvé à l’égard de Khadîjah. Pourtant, je ne l’ai jamais vue, mais il l’évoquait si souvent. Parfois, il égorgeait une brebis, il la découpait en plusieurs morceaux qu’il envoyait comme don aux anciennes amies de Khadîjah. 

[Jami’ at-Tirmidhi, non. 2017]

Ainsi, c’est une sunna de bien traiter la famille et les amis de votre femme, et vice versa.

La relation maritale est une bénédiction. Le mariage nous a permis de trouver un partenaire, nous devons donc être reconnaissants et nous efforcer de le protéger et de l’entretenir tout au long de notre vie.

وَمِنْ ءَايَـٰتِهِۦٓ أَنْ خَلَقَ لَكُم مِّنْ أَنفُسِكُمْ أَزْوَٰجًا لِّتَسْكُنُوٓا۟ إِلَيْهَا وَجَعَلَ بَيْنَكُم مَّوَدَّةً وَرَحْمَةً ۚ إِنَّ فِى ذَٰلِكَ لَـَٔايَـٰتٍ لِّقَوْمٍ يَتَفَكَّرُونَ

Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. 

[Sourate Ar-Rum 30:21]

Le mariage est une conversation qui dure toute une vie. N’oubliez jamais que vous et votre conjoint(e) seuls pourrez assurer votre bonheur conjugal.

Auteur : Helmy Sa’at

S’enrichir des paroles écrites: Habitudes de lecture saines

La lecture est indispensable à toute personne à la recherche de connaissance. Heureusement, nous ne serons jamais à court de choix en matière de livres. On estime que le marché mondial du livre devrait passer de 87,92 à 92,68 milliards de dollars entre 2020 et 2021. Ce chiffre devrait atteindre 124,2 milliards de dollars d’ici 2025. Ce qui est encore plus impressionnant, c’est qu’il y a déjà environ 1,5 million de nouveaux ouvrages publiés dans le monde, rien que cette année.

Qu’il s’agisse de se rendre à la bibliothèque locale, de parcourir la large gamme de livres en librairie pour un achat réfléchi, de télécharger un ouvrage en ligne d’un simple clic ou même de faire un geste en offrant ou en prêtant nos livres préférés à un ami ou à un collègue, il existe une multitude de façons et de motivations de mettre la main sur un livre qui nous intéresse. 

L’une des principales choses à prendre en considération, en tant que musulman tourné vers l’international dans un monde en évolution constante, est l’intention. Lorsque nous approfondissons nos connaissances religieuses, en particulier le tawheed, c’est-à-dire l’unicité de Dieu, en plus de l’apprentissage séculaire, nous ne nous contentons pas d’exercer la foi, mais cherchons activement à apprendre pour comprendre véritablement et renforcer notre piété spirituelle tout en élargissant notre ouverture d’esprit. Comme l’illustre le verset suivant :

شَهِدَ ٱللَّهُ أَنَّهُۥ لَآ إِلَـٰهَ إِلَّا هُوَ وَٱلْمَلَـٰٓئِكَةُ وَأُو۟لُوا۟ ٱلْعِلْمِ قَآئِمًۢا بِٱلْقِسْطِ ۚ لَآ إِلَـٰهَ إِلَّا هُوَ ٱلْعَزِيزُ ٱلْحَكِيمُ

Dieu est témoin qu’il n’y a pas d’autre dieu que Lui, tout comme les anges et ceux qui ont la connaissance. Il fait respecter la justice. Il n’y a pas d’autre dieu que Lui, le Tout-Puissant, le Sage.

[Sourate Ali ‘Imran 3:18]

Avec une telle clarté de pensée comme pilier, penchons-nous sur quelques bonnes habitudes de lecture que nous pourrions facilement mettre en œuvre au quotidien dans et en dehors de la sphère religieuse de la connaissance.

Au-delà des apparences

Tout d’abord, abordons le sujet brûlant : beaucoup de gens se plaignent de deux choses en général. Premièrement, le désintérêt pour la lecture. Deuxièmement, le manque de temps. Ne vous laissez pas intimider par un ouvrage alambiqué ou une couverture de livre pompeuse (ou l’inverse). Le dicton « il ne faut pas se fier aux apparences » s’applique ici. Donnez une chance au livre. Et, plus important encore, donnez-vous une chance. Un livre anodin au titre inintéressant pourrait vous surprendre. Vous pourriez apprendre une chose ou deux. 

Ensuite, commencez modestement. Vous n’êtes pas tenu de finir de lire un chapitre ou le livre complet en 24 heures. S’il est bon de se discipliner et de se fixer un objectif, il faut éviter de s’exposer d’emblée à l’échec. Commencez plutôt par un objectif d’une ou deux pages par jour. Vous n’êtes pas obligé de finir de le lire s’il n’est vraiment pas à votre goût – au moins, vous aurez essayé. Félicitez-vous, recommandez le livre à quelqu’un d’autre puis choisissez un autre livre pour vous-même.

Ce n’est qu’une question de temps avant que vous ne tombiez sur un livre qui changera votre vie.

Du macrocosme au microcosme

Ensuite, dressez une liste de livres pour vous aider à affiner votre recherche. Cela vous permettra de ne pas vous sentir dépassé par la liste apparemment infinie d’œuvres que vous pourriez lire à tout moment. Commencez d’abord par vous intéresser à un centre d’intérêt. Travaillez selon ce principe : du macrocosme au microcosme. Par exemple, votre domaine d’intérêt pourrait être l’histoire (aspect macro) ; approfondissez un peu en examinant la géographie (aspect micro) et, peut-être, votre domaine d’intérêt pourrait très bien être l’histoire de Bali parce que vous aviez visité l’île avant la pandémie. Élargissez et étoffez facilement dans votre recherche en la liant à vos expériences personnelles.

Faire le bien par la lecture

Au lieu de passer à la caisse avec votre panier en ligne débordant de livres qui doivent être livrés ou expédiés dans cinq à sept jours, pourquoi ne pas vous rendre dans une librairie d’occasion ou soutenir une entreprise en ligne qui vend des livres donnés pour soutenir des organisations caritatives ou des entreprises sociales afin d’améliorer la vie des plus défavorisés ? Qu’accomplissons-nous en faisant cela ? Nous faisons de bonnes actions en aidant une cause charitable qui aide les autres dans le besoin. Deuxièmement, nous faisons preuve d’écologisme et protégeons l’environnement en réutilisant des livres en bon état au lieu de les laisser partir à la décharge. Troisièmement, nous faisons de bonnes affaires grâce aux prix bon marché. Cela nous donne la possibilité d’attribuer ces économies réalisées à d’autres causes, si nous le souhaitons.

Donnez-vous la priorité !

Trouvez un endroit calme, loin de la télévision et des appareils mobiles (sauf si vous lisez un e-book !). Tenez-vous à l’écart de toutes les autres tentations, comme des encas trop nutritifs qui peuvent nuire à votre concentration. Ne sous-estimez jamais l’importance de l’ambiance : il s’agit de créer une atmosphère propice à une lecture ininterrompue et de créer une expérience agréable qui mérite d’être répétée. Faites attention à votre posture – un bon soutien du dos permet d’éviter les maux de cou et de dos.

Soyez actif en ligne

Lorsque vous avez enfin terminé un livre, ne vous en détachez pas totalement aussitôt. Parlez-en, écrivez à son sujet et partagez les éléments importants sur les réseaux sociaux. C’est une excellente occasion de vous faire de nouveaux amis en ligne selon vos centres d’intérêt ou votre liste de lecture. Cela pourrait même vous amener à avoir un(e) partenaire de lecture si rejoindre un club de lecture vous semble trop démodé.

Il n’y a pas d’étapes fixes à suivre pour prendre de bonnes habitudes de lecture. C’est à vous de décider de la meilleure voie à suivre pour vous et de partager vos connaissances avec les autres. C’est à vous de choisir ce qui vous convient le mieux.

Rédigé par : Helmy Sa’at

Le Coran En Main: Comprendre Son Histoire

Le Coran a fait et continuera de faire partie de notre vie quotidienne jusqu’à notre dernier souffle sur cette terre. Le livre sacré, ayant une importance centrale dans nos vies, a toujours été accessible sous sa forme physique. L’avènement de la technologie a étendu son accessibilité à tous ceux qui disposent d’une connexion Internet.

Ainsi, consciemment ou non, nous avons longtemps tenu pour acquis ce que nous avons dans nos mains. Mais les 114 chapitres (sourates) auxquels nous pouvons facilement accéder via nos téléphones portables dans notre application, comme Muslim Pro, ne sont pas apparus sur nos genoux en un tournemain. Cela aura été un long processus ; un effort collectif de l’oumma d’une autre génération qui, avec détermination, nous a permis, à plus de 1,5 milliard de musulmans de l’oumma mondiale d’aujourd’hui, d’être bénis d’une telle récompense.

Cependant, combien d’entre nous seraient capables de réellement mémoriser son ensemble, au-delà des exigences de base que requièrent nos prières quotidiennes ?

C’est là que la compréhension et l’apprentissage de son histoire aident à éclairer et à approfondir notre connaissance, ce qui ne peut que renforcer notre appréciation du Coran.

Il a été révélé pour la première fois au Prophète Muhammad en 610 EC. Comment le prophète a-t-il pu continuer alors sa prédication, basée sur la parole d’Allah SWT, jusqu’à son décès en 632 EC, sans ce à quoi nous nous sommes habitués aujourd’hui – le livre saint ?

Ce que nous devons garder en tête, c’est que le contexte historique est la clé pour comprendre les complications liées à la compilation du livre saint. À cette époque, l’alphabétisation n’était pas une compétence courante. Ainsi, ces révélations ont plutôt été mémorisées, dans le respect des traditions orales alors largement imprégnées. Néanmoins, il existait tout de même quelques enregistrements disparates de sourates sur des matériaux allant des morceaux de cuir aux feuilles de palmier.

Par la suite, le calife Abu Bakr a joué un rôle central dans l’accélération de la compilation du livre saint. Lorsque 70 personnes capables de réciter le Coran par cœur ont été tuées lors de la bataille de Yamama, l’urgence de produire une compilation s’est fait sentir. De la collecte des vers écrits aux récitations par les compagnons, commença ainsi le processus, long et ardu, mais bien nécessaire – de vérification qui soulevait des questions telles que les dialectes et les prononciations – et de la compilation.

Avec prévoyance, les anciennes copies ont été détruites ; il s’agissait d’éviter que surgissent des conflits fondés sur des disputes. Plus tard, vers 650 EC, le calife Uthman a envoyé la version officielle à diverses villes pour qu’elle soit copiée. Par conséquent, les générations suivantes jusqu’à aujourd’hui sont aptes à vivre selon la parole de Dieu, en partie grâce à l’effort des musulmans de ces époques révolues.

Ne perdons plus de temps précieux et commençons à apprécier davantage et à veiller activement à ce que le Coran continue à insuffler lumière et bénédictions dans notre vie quotidienne.

Écrit par : Helmy Sa’at

Salaam, Nous Sommes l’Équipe de Gestion de Muslim Pro !

La série « Salaam… » présente les membres de l’équipe de Muslim Pro à nos plus de 100 millions d’utilisateurs. Découvrez ce que nous faisons, qui nous sommes et comment nous travaillons pour l’application musulmane la plus populaire au monde !

Que faites-vous précisément chez Muslim Pro ?

Nous sommes impliqués dans l’encadrement de nombreuses facettes propres à la gestion de Muslim Pro. Nous nous occupons des aspects commerciaux, du marketing, de la communication et du développement de la conscience communautaire pour Muslim Pro. Qui plus est, nous avons la lourde tâche de trouver le prochain succès de Muslim Pro et d’offrir d’autres avantages à nos 110 millions d’utilisateurs. Actuellement, nous nous échinons à faire de Muslim Pro un leader d’opinion dans l’espace numérique musulman par le biais de notre contenu et de nos fonctionnalités de pointe.

Pour le moment, nous nous concentrons sur le lancement d’une nouvelle verticale passionnante dans notre espace de contenu. De nombreux développements sont à venir, et nous avons hâte d’apporter de la valeur ajoutée à nos utilisateurs !

Que faut-il pour rejoindre l’équipe ?

Le succès que nous avons connu au fil des ans est attribuable à la persévérance et à la diligence des membres de notre organisation. Ils œuvrent sans relâche pour garantir le meilleur produit et la meilleure expérience utilisateur. C’est ce qui nous a permis de poser les jalons et de remporter un succès mondial.

Pour rejoindre l’équipe, il faut être résilient, flexible, passionné à l’idée de servir la communauté et désireux d’améliorer continuellement notre gamme de produits. En règle générale, il est nécessaire d’avoir l’esprit critique et stratégique pour naviguer dans le paysage toujours plus concurrentiel de l’espace numérique musulman. Chaque membre de l’équipe est habilité à prendre les décisions qui conviennent à son service. De plus, les idées sont encouragées et accueillies avec enthousiasme, ce qui crée une culture propice au débat et donc à l’innovation. Nous vous encourageons vivement à consulter les postes disponibles pour débuter une carrière enrichissante chez Muslim Pro.

Quel a été le moment le plus difficile dans le travail ?

C’est simple : répondre aux besoins, perceptions et croyances différentes des musulmans à travers le monde. Nous sommes présents sur 190 marchés et un musulman d’Asie n’a rien à voir avec un musulman d’Afrique ou des États-Unis. Nous partageons peut-être les mêmes valeurs et croyances religieuses, mais nous sommes influencés par différentes cultures. Il n’existe pas de stratégie unique. Chaque stratégie, initiative ou produit introduit doit s’adresser à un groupe de musulmans très divers. Nous devons agir à l’échelle mondiale en nous adaptant au contexte local.

Par ailleurs, les personnes sont nos meilleurs atouts. À mesure que l’entreprise croît et s’agrandit, nous devons veiller à transmettre une vision et un objectif communs.

L’aspect le plus intéressant du travail ?

La possibilité de toucher des millions de musulmans dans le monde entier grâce aux initiatives que nous avons lancées. Cela nous pousse à nous dépasser pour la communauté. La technologie est ancrée dans le monde actuel, et il est impossible d’y échapper. Par conséquent, l’équipe de Muslim Pro aide les musulmans du monde entier à pratiquer, renforcer et apprendre leur foi par ce biais. Nous sommes capables d’unir la foi et la technologie dans la vie de nos utilisateurs.

Chaque membre de l’équipe est habilité à prendre les décisions qui conviennent à son service. De plus, les idées sont encouragées et accueillies avec enthousiasme, ce qui crée une culture propice au débat et donc à l’innovation.

Fara Abdullah,

Directrice générale

Un adjectif pour décrire l’équipe. Pourquoi ?

Il en faudra plus d’un ! Divers, passionné et autonome, tout comme nos utilisateurs.

5 Comptes Sur Les Réseaux Sociaux Pour S’Informer Sur La Crise En Afghanistan

Nous avons été témoins de tant de douleur et de chagrin pour le peuple Afghan depuis le retour au pouvoir des talibans, en août 2021. Depuis quelques années, les Afghans utilisent de plus en plus les réseaux sociaux pour attirer l’attention sur certaines questions urgentes, comme les droits de l’homme, ou simplement pour partager les aspects positifs de la vie dans ce pays de plus de 38 millions d’habitants, déchiré par la guerre.

Avec plus d’un demi-milliard d’utilisateurs actifs par jour à travers le monde, Instagram (IG) reste l’un des outils de communication les plus efficaces et les plus percutants. Il est certain que les réseaux sociaux, et plus particulièrement IG, ont joué et continueront de jouer un rôle essentiel en permettant de mieux comprendre les réalités toujours changeantes sur le terrain. Ils permettent non seulement d’exprimer les doléances, mais aussi de partager les petits bonheurs du quotidien. Outre la diffusion d’informations dans les médias traditionnels, IG offre une perspective plus équilibrée qui n’est pas nécessairement rapportée dans le monde entier.

@sadiqa_madadgar

Avec plus de 200 000 abonnés, Sadiqa est quelqu’un à qui vous pouvez vous identifier sans l’avoir rencontrée. Elle a temporairement arrêté de publier lorsque les talibans sont revenus à Kaboul. Comme tout autre influenceur, c’était dû à sa crainte de la répression et des représailles des talibans. Cependant, ses abonnés ont été ravis par ses dernières publications actives. Cette ancienne participante à un concours de chant raconte sa vie quotidienne, y compris ses inspirations, et démystifie même les idées fausses sur l’Islam et la oumma. 

@sincerelynooria

Installée à l’étranger, Nooria met activement en lumière les violations des droits de l’homme et les besoins humanitaires urgents auprès de plus de 16 000 abonnés. Son activisme social et en ligne témoigne clairement du fait que les membres de l’oumma mondiale ne doivent jamais oublier les malheurs actuels du peuple Afghan. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’avoir des liens familiaux ou de se rendre dans un pays déchiré par la guerre, comme l’Afghanistan, pour avoir une conscience sociale et contribuer à soulager les souffrances d’autrui.

@emroophotos

Des photos magnifiques. La douloureuse nostalgie est un des aspects les plus joliment saisis et partagés par @emroophotos. Aujourd’hui, confronté aux nouveaux défis d’un demandeur d’asile à l’étranger, son compte illustre toute la beauté de son pays et la diversité de ses cultures, réfutant ainsi la perception monolithique de tout étranger. Ayant visité plus de 20 provinces, ses publications suscitent notre curiosité. Prenez le temps de consulter son message du 16 septembre 2021, dans lequel il évoque les difficultés à quitter son pays bien-aimé et ses espoirs brisés de devenir journaliste et de visiter tous les recoins du vaste territoire Afghan.

@unitednationshumanrights

Oui, le monde est en proie à des problèmes perpétuels. À tort ou à raison, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a été la cible de nombreuses critiques en raison de la lenteur de ses processus, qui reposent sur la diplomatie et le consensus, et des tensions sous-jacentes entre les pays membres du Conseil de Sécurité disposant d’un droit de veto. Néanmoins, ce compte satellite de l’ONU – le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme – nous rappelle les crises humanitaires qui sévissent dans le monde. Cette vue d’ensemble permet aux membres de l’oumma mondiale de mieux comprendre ce qui se passe dans le monde et les raisons pour lesquelles l’aide, sous quelque forme que ce soit, demeure indispensable.

@rescueorg

Venant en aide aux populations vivant dans des zones de conflit, le Comité International de Secours opère en Afghanistan depuis plus de trois décennies. Cette vaste expérience est essentielle pour identifier et canaliser des solutions adaptées aux problèmes économiques, sanitaires, éducatifs et d’autonomisation des femmes et des filles. Une publication du 13 septembre 2021 retrace les tribulations d’un adolescent Afghan, Ali, qui retrouvera bientôt son frère à Cologne, en Allemagne.

Même si les flux d’actualités médiatiques sont constamment alimentés, et que le peuple Afghan et les agences internationales continuent de publier des messages sur les réseaux sociaux pour mettre en lumière la crise en Afghanistan, les dangers persistent. Des règles tacites et l’autocensure subsistent, en particulier pour ceux qui vivent encore en Afghanistan. Ils craignent des répercussions qui pourraient mettre leur vie, ainsi que celle de leurs proches, en péril.

En tant que membre de l’oumma mondiale, nous devons faire notre part, non seulement en nous informant sur ces conflits vieux de plusieurs décennies, mais aussi en trouvant des moyens, petits et grands, de contribuer à soulager la souffrance des autres. Nous pouvons continuer à parcourir IG, ou même consulter le flux et les publications IG #DoNotTouchMyClothes et cliquer sur le bouton « J’aime » pour montrer notre soutien à la cause des femmes par le biais de vêtements traditionnels aux couleurs vives, par exemple. 

Cependant, nous pouvons et devons faire mieux. Associons nos prières à une prise de conscience et à des actions toujours plus importantes, comme le don aux organisations de notre choix. Découvrez la contribution de Muslim Pro au fonds d’urgence pour l’Afghanistan du Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF) et faites un don aujourd’hui, ou partagez simplement cet article avec vos proches.

N’oubliez pas de vous abonner à @muslimproofficial (Muslim Pro) et @unicefafghanistan sur IG pour participer à l’effort collectif visant à faire progresser l’oumma mondiale.

Écrit par Helmy Sa’at

Traduit par : Elyssa Faucher

5 Moments où le Prophète Muhammad ﷺ A Fait Preuve d’Empathie Envers Les Non-Musulmans.

Les messages de bienveillance enseignés par l’Islam n’ont jamais été réservés aux musulmans. Les nombreux commandements du Prophète Muhammad ﷺ encouragent à traiter les gens avec bonté, quelle que soit leur religion, et peuvent s’appliquer aux musulmans comme aux non-musulmans. Ce principe est également affirmé dans la sunna du Prophète Muhammad ﷺ, dans les existences de ses compagnons et dans les écrits de nos grands savants. Voici quelques moments où le prophète Muhammad ﷺ a fait preuve d’empathie envers les non-musulmans.

Avec son oncle Abu Talib

Au décès de son grand-père (Abdul Muttalib), le prophète ﷺ fut recueilli par son oncle Abu Talib, qui le protégea jusqu’à sa mort. Au commencement de sa révélation, le prophète ﷺ s’est heurté à l’hostilité des notables de Quraysh. Ce fut cet oncle, un notable lui-même, qui s’interposa entre eux et son neveu. Le lien d’amour et de complicité qu’ils partageaient était très fort. Mais Abû Talib n’a jamais adheré l’Islam. 

Lorsqu’Abou Talib mourut, le Messager d’Allah ﷺ fut profondément attristé. Alors que son oncle était allongé sur son lit de mort, le Prophète ﷺ lui demanda de prononcer l’affirmation de foi de l’Islam, « Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et Muhammad est le Messager d’Allah », mais Abu Talib mourut en disant : « Sur la religion d’Abdul Muttalib (son père idolâtre) ».

Puis Allah lui-même témoigna que le Prophète ﷺ aimait son oncle idolâtre en le révélant dans le Coran : 

« Tu [Muhammad] ne diriges pas celui que tu aimes : mais c’est Allah qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés.» [Al-Qasas 28:56]

Les spécialistes déduisent de ce verset qu’il est permis d’aimer un non-musulman qui ne lutte pas contre l’islam.

Avec un jeune juif de Médine

Al-Bukhari rapporta qu’un jeune juif de Médine fut au service du Prophète ﷺ, l’aidant dans ses tâches quotidiennes et restant avec le Prophète ﷺ. Un jour, ce jeune homme tomba malade, le Prophète ﷺ se rendit chez lui et le vit sur son lit, aux portes de la mort avec son père à ses côtés. Le Messager d’Allah ﷺ dit au jeune homme : « Dis : il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah ». Le jeune homme regarda son père comme pour lui demander la permission. Le père dit : « Obéis à Abul Qassim (le surnom du Prophète ﷺ) ». Alors, le jeune homme témoigna que Dieu n’existe qu’en Allah et que Muhammad ﷺ est son messager, puis il mourut.

Avec les idolâtres de La Mecque

Après la bataille de la Coalition, alors que la guerre entre les Qurayshites de La Mecque et les musulmans de Médine était à son apogée, le chef de la tribu des Banu Hanifa, Thumama ibn Uthal, devint musulman. Sa tribu était l’un des principaux fournisseurs de blé de La Mecque. Un jour, il arriva à la Mecque et les Mecquois lui dirent : « Tu as donc apostasié ? ». Il répondit : « Je suis devenu musulman avec Muhammad ! Et je jure par Allah que pas un seul grain de blé de chez nous ne vous parviendra, sauf si le Messager ﷺ d’Allah le veut ! ».

À son retour chez lui, il interdit de faire parvenir des céréales à La Mecque. Il en résulta une pénurie de blé dans la ville. Certains Mecquois envoyèrent un message au Messager d’Allah ﷺ pour demander à Thumama d’autoriser la vente de blé à La Mecque. Le Prophète ﷺ aurait pu recourir à cette stratégie pour affaiblir son ennemi en temps de guerre. Mais il ne le fit pas et écrivit à Thumama pour lui dire de reprendre les exportations de blé vers La Mecque. 

Avec la mère d’Asma

Asma, la fille d’Abu Bakr r.a., raconte qu’un jour à Médine, sa mère idolâtre vint la voir pour lui demander de l’aide et renouer avec elle. Asma demanda la permission au Messager d’Allah ﷺ, qui lui dit : « Renoue avec ta mère ».

Avec les idolâtres de La Mecque

Lorsque La Mecque devint musulmane, le Messager ﷺ d’Allah y pénétra avec tous les pouvoirs entre ses mains. Alors même que les Mecquois idolâtres l’avaient opprimé, avaient torturé ses compagnons et l’avaient contraint à l’exil. Au lieu de se venger comme l’aurait fait un roi, il les rassembla près de la Kaaba et leur dit : « Partez ! Vous êtes libres ! ».

En apprenant comment le prophète Muhammad ﷺ accomplissait des actes de bienveillance envers tous, nous pouvons nous efforcer de reproduire ses enseignements. En tant que musulman, nous devons faire preuve de compassion et d’empathie envers les non-musulmans, quelles que soient leurs croyances religieuses personnelles, comme le Prophète ﷺ nous l’a demandé,« Faites miséricorde à ceux qui sont sur la terre, alors celui qui est dans les cieux vous fera miséricorde ». [Tirmidhi1924]

Comment la Direction de la Qibla a été déterminée en l’an 624 et Aujourd’hui

Masjid Al Qiblatain : la mosquée des deux Qiblas

Le Zohor du 15 Sha’ban 2H (février 624 CE) à Médine a changé le cours de l’histoire. Un test de foi et un moment d’obéissance ont déplacé notre attention de Jérusalem à La Mecque. Allah a guidé le prophète Muhammad ﷺ au cours de sa salah pour qu’il se tourne vers la véritable Qibla, la Kaabah. 

قَدْ نَرَىٰ تَقَلُّبَ وَجْهِكَ فِى ٱلسَّمَآءِ ۖ فَلَنُوَلِّيَنَّكَ قِبْلَةً تَرْضَىٰهَا ۚ فَوَلِّ وَجْهَكَ شَطْرَ ٱلْمَسْجِدِ ٱلْحَرَامِ ۚ وَحَيْثُ مَا كُنتُمْ فَوَلُّوا۟ وُجُوهَكُمْ شَطْرَهُۥ ۗ وَإِنَّ ٱلَّذِينَ أُوتُوا۟ ٱلْكِتَـٰبَ لَيَعْلَمُونَ أَنَّهُ ٱلْحَقُّ مِن رَّبِّهِمْ ۗ وَمَا ٱللَّهُ بِغَـٰفِلٍ عَمَّا يَعْمَلُونَ

En vérité, nous avons vu votre visage (celui de Muhammad) se tourner vers le ciel. Nous vous orienterons certainement vers une Qibla (direction de la prière) qui vous plaira, alors tournez votre visage en direction d’Al-Masjid Al-Haram (à La Mecque). Et où que vous soyez, tournez les visages (en prière) dans cette direction. Certes, les gens à qui l’on a donné l’Écriture (c’est-à-dire les juifs et les chrétiens) savent bien que cela (le fait de tourner le visage vers la direction de la Ka`abah à La Mecque en priant) est la vérité venant de leur Seigneur. Et Allah n’ignore pas ce qu’ils font). 

[Al-Bakarah 2:144]

Le commandement du déplacement de la Qibla est mentionné trois fois dans le Coran. Versets [2:144], [2:149] et [2:150]. Cet événement a déclenché une réaction de critique et de doute parmi les adeptes et les autres communautés. Les musulmans partageaient la direction de la Qibla avec les juifs et les chrétiens. Seuls quelques compagnons se sont tournés vers la direction vers laquelle Allah a conduit son Messager. 

La mosquée Qiblatain, l’une des plus anciennes mosquées de l’histoire de l’Islam, a été reconstruite plusieurs fois et possède aujourd’hui deux mihrabs, l’un tourné vers Baitul Maqdas et l’autre vers Bait Allah. Le premier a été scellé. De n’importe quelle partie du monde, les musulmans offrent des prières dans la même direction : le centre du monde, le centre de notre foi, la maison d’Allah. 

Comment la Qibla a-t-elle été déterminée ?

C’est un miracle divin du Prophète ﷺ. Pourtant, une question brûlante se pose : comment trouver la Qibla ? L’Islam a commencé à se répandre à travers l’Arabie Saoudite, l’Afrique et la Chine, en construisant des mosquées majestueuses avec des méthodes uniques pour déterminer la direction de la Qibla. 

Les deux Nord

Pour comprendre la détermination de la Qibla, il faut savoir que le Nord que l’on voit sur la boussole n’est pas le seul. 

  1. Le Nord vrai : le Nord vrai est une position géographique fixe sur la sphère terrestre, au pôle Nord.
  2. Nord magnétique : le Nord magnétique est déterminé par les champs magnétiques de la Terre et change constamment. 

7 Méthodes anciennes et modernes pour trouver la Qibla

1. L’étoile du pôle Nord/Polaris

L’étoile polaire, ou Polaris, est située à moins d’un degré au-dessus du pôle céleste nord. Elle tourne autour du pôle Nord dans un petit diamètre de 0,53°. La position fixe de cette étoile brillante en a fait un excellent outil de navigation depuis les temps anciens. Si vous pouvez repérer une étoile polaire, vous pouvez dire dans quelle direction vous vous trouvez sans boussole.

2. Le soleil

La façon la plus simple d’identifier les directions cardinales est de suivre le mouvement du soleil. Ce n’est pas tout à fait exact, car la position du soleil change au fil des saisons. Cependant, cela permet de se diriger vers la Kaabah. 

3. Observation par l’ombre

Il y a deux jours par an, le 27 ou 28 mai et le 15 ou 16 juillet. Un phénomène astronomique, où le soleil est exactement au-dessus de La Mecque à midi, fait que les ombres des objets verticaux tombent vers la Qibla. Ainsi, si vous êtes debout devant le soleil, votre ombre tombera vers la Qibla. 

4. Le cercle indien

Cette méthode nécessite de connaître les valeurs des latitudes et des longitudes et de lire les ombres projetées par le soleil à un endroit particulier. L’évaluation de la Qibla est basée sur la comparaison des coordonnées de la Mecque et de l’endroit à partir duquel la Qibla doit être déterminée. C’est fascinant ; trouvez les coordonnées de votre ville et comparez-les avec l’image ci-dessous pour déterminer la direction de votre Qibla. 

 La méthode du cercle indien pour déterminer la direction de la Qibla.

La latitude et la longitude de la Mecque sont de 21° et 38°. Par exemple, la latitude et la longitude de Singapour sont de 1,3° et 103°.

Par conséquent, si l’on compare les coordonnées de La Mecque (voir l’image ci-dessus), la Qibla se situe au nord-ouest. Pour confirmer, essayez de comparer votre Qibla avec la fonction Qibla de l’application Muslim Pro. Faites-nous savoir dans les commentaires si vous avez réussi à la trouver !

5. Boussole

L’invention de la boussole a constitué un autre jalon dans l’étude de la géographie. Les différents types de boussoles se répartissent en deux grandes catégories : magnétique et gyroscopique.

BOUSSOLE MAGNÉTIQUEBOUSSOLE GYROSCOPIQUE
Une aiguille ou une carte se dirige vers les pôles magnétiques de la terre en s’alignant sur les champs magnétiques de la terre.- Boussole marine- Boussole GPS- Boussole à semi-conducteursUne boussole non magnétique qui maintient la direction des pôles en fonction de la rotation de l’axe de la terre.
-Une boussole gyroscopique est alimentée électriquement et largement utilisée sur les navires. 

La boussole astronomique est utilisée dans les régions polaires où les compas magnétiques et gyroscopiques ne sont pas fiables. Elle fournit des relevés précis en fonction du temps et des positions géographiques.  

6. Trigonométrie sphérique

La trigonométrie permet de calculer des angles et des distances inconnus à partir d’angles connus ou mesurés dans des figures géométriques. Ainsi, les fonctions trigonométriques permettent de calculer les degrés de latitudes et de longitudes.

La différence entre le nord vrai et le nord magnétique nous donne la déclinaison magnétique. Pour déterminer correctement la qibla, il faut être en mesure de tracer les degrés de la latitude et de la longitude de son emplacement. Le nord magnétique change constamment, tout comme la déclinaison. Lorsqu’une boussole est placée sur une surface plane, elle pointe vers le nord magnétique. 

Par conséquent, pour se tourner avec précision vers la qibla, il faut compenser et modifier l’angle de la qibla en fonction des coordonnées par des calculs trigonométriques.  

7. GPS

Le système de positionnement global (GPS) détermine avec précision un emplacement géographique, n’importe où sur la terre. Il existe d’innombrables autres utilisations de ce système, la plus importante étant la navigation géographique et temporelle. Toute personne possédant un récepteur GPS peut utiliser ce système. 

Depuis 2018, tous les téléphones portables sont équipés d’une puce GPS, ce qui rend la vie beaucoup plus facile.  

La méthode technologique

Il y a mille quatre cents ans, Allah a ordonné à son messager de se tourner vers sa maison et de prier. Le changement s’est produit rapidement, entre 4 rakaats de salah. Il n’y a pas eu de consultation de cartologues pour déterminer à quelle distance le prophète Muhammed devait se tourner pour regarder vers la Mecque. Il s’agissait bien d’un miracle.

Cependant, la géoinformatique, une nouvelle discipline qui consiste à explorer et à apprendre les multiples aspects de la géographie et des sciences de la terre, a permis aux personnes comme nous de prier dans la bonne direction. L’avènement de la technologie a simplifié les méthodes de localisation de la Qibla pour nous. Les boussoles numériques et à semi-conducteurs que l’on trouve dans les téléphones et les tablettes rendent la localisation de la Qibla extrêmement précise et incroyablement facile.

Ainsi, si vous disposez d’un téléphone, d’Internet, d’eau potable, d’un endroit propre et de niyyah pour la salah, vous serez en mesure de trouver la direction du Bait Allah. Mieux encore, tapez « mosquée la plus proche de chez moi » dans votre barre de recherche ; nous avons la technologie, utilisons-la pour nous rapprocher d’Allah !

Écrit par Farida Haji

Légende

La Mecque

Le Coran en Mains : Comprendre Son Histoire

Le Coran a fait et continuera de faire partie de notre vie quotidienne jusqu’à notre dernier souffle sur cette terre. Le livre sacré, ayant une importance centrale dans nos vies, a toujours été accessible sous sa forme physique. L’avènement de la technologie a étendu son accessibilité à tous ceux qui disposent d’une connexion Internet.

Ainsi, consciemment ou non, nous avons longtemps tenu pour acquis ce que nous avons dans nos mains. Mais les 114 chapitres (sourates) auxquels nous pouvons facilement accéder via nos téléphones portables dans notre application, comme Muslim Pro, ne sont pas apparus sur nos genoux en un tournemain. Cela aura été un long processus ; un effort collectif de l’oumma d’une autre génération qui, avec détermination, nous a permis, à plus de 1,5 milliard de musulmans de l’oumma mondiale d’aujourd’hui, d’être bénis d’une telle récompense.

Cependant, combien d’entre nous seraient capables de réellement mémoriser son ensemble, au-delà des exigences de base que requièrent nos prières quotidiennes ?

C’est là que la compréhension et l’apprentissage de son histoire aident à éclairer et à approfondir notre connaissance, ce qui ne peut que renforcer notre appréciation du Coran.

Il a été révélé pour la première fois au Prophète Muhammad en 610 EC. Comment le prophète a-t-il pu continuer alors sa prédication, basée sur la parole d’Allah SWT, jusqu’à son décès en 632 EC, sans ce à quoi nous nous sommes habitués aujourd’hui – le livre saint ?

Ce que nous devons garder en tête, c’est que le contexte historique est la clé pour comprendre les complications liées à la compilation du livre saint. À cette époque, l’alphabétisation n’était pas une compétence courante. Ainsi, ces révélations ont plutôt été mémorisées, dans le respect des traditions orales alors largement imprégnées. Néanmoins, il existait tout de même quelques enregistrements disparates de sourates sur des matériaux allant des morceaux de cuir aux feuilles de palmier.

Par la suite, le calife Abu Bakr a joué un rôle central dans l’accélération de la compilation du livre saint. Lorsque 70 personnes capables de réciter le Coran par cœur ont été tuées lors de la bataille de Yamama, l’urgence de produire une compilation s’est fait sentir. De la collecte des vers écrits aux récitations par les compagnons, commença ainsi le processus, long et ardu, mais bien nécessaire – de vérification qui soulevait des questions telles que les dialectes et les prononciations – et de la compilation.

Avec prévoyance, les anciennes copies ont été détruites ; il s’agissait d’éviter que surgissent des conflits fondés sur des disputes. Plus tard, vers 650 EC, le calife Uthman a envoyé la version officielle à diverses villes pour qu’elle soit copiée. Par conséquent, les générations suivantes jusqu’à aujourd’hui sont aptes à vivre selon la parole de Dieu, en partie grâce à l’effort des musulmans de ces époques révolues.

Ne perdons plus de temps précieux et commençons à apprécier davantage et à veiller activement à ce que le Coran continue à insuffler lumière et bénédictions dans notre vie quotidienne.

Écrit par : Helmy Sa’at

​​274 Millions de Personnes Parlent Arabe, Pourquoi N’en Fais-Je Pas Partie ?

Ma fille était en train de réviser l’alphabet arabe et je me suis assise à côté d’elle pour parcourir Instagram. Je suis tombée par hasard sur plusieurs calligraphes arabes incroyables et lui ai montré l’écran. Nous avons continué ainsi, à admirer et faire défiler leurs réels créatifs et fascinants.

« Maman, je veux écrire comme ça », m’a-t-elle dit. « Qu’est-ce qu’ils écrivent ? »

« Je n’en ai aucune idée ; c’est juste magnifique », ai-je répondu.

Son visage s’est transformé en une expression confuse. « Mais maman, tu m’apprends à écrire l’arabe, nous récitons et mémorisons le Coran ensemble, mais tu ne comprends pas ce qu’ils écrivent ? ». « Non », lui ai-je répondu, déconcertée. 

Ne faut-il pas apprendre la langue du Coran pour être plus proche d’Allah ? Cela m’a dérouté pendant un moment, car je parle couramment plusieurs langues qui ne sont pas les langues sacrées. Ce ne sont pas les langues du Tout-Puissant !

Je sais seulement lire et écrire l’arabe ; je ne comprends rien de plus que les salutations. Les jours suivants, j’ai commencé à traduire des phrases simples en arabe à partir de Google en essayant d’en comprendre le sens. Mais malheureusement, ce n’était pas suffisant.

La langue n’est pas une barrière entre Allah et moi

En tant que musulmane indienne, mes origines culturelles ont considérablement influencées les langues que j’ai apprises et parlées. L’arabe n’est pas ma langue maternelle. Je maîtrise l’anglais, l’hindi, le marathi, le gujarati et l’urdu. Pour ce qui est de l’arabe, on m’a appris à réciter et à mémoriser le Coran et à faire mes prières. Cependant, en grandissant, j’ai fait la connaissance d’une femme chrétienne libanaise qui lisait sa Bible en arabe. Alors, j’ai compris que la langue était une barrière entre les humains, mais pas entre Allah et moi.

Il n’est pas facile d’expliquer à mon enfant pourquoi je ne sais pas quelque chose. À ses yeux, en tant que maman, je suis censée avoir une réponse à tout. Alors, je lui ai dit : « Tous les musulmans ne parlent pas arabe et tous les arabophones ne sont pas musulmans. »  

Cette prise de conscience m’a fait réfléchir à cette supposition générale : tous les musulmans parlent et comprennent l’arabe. Mais en réalité, les 1,8 milliard de musulmans dans le monde ne parlent et ne comprennent pas tous l’arabe.

Découvrir les origines de l’arabe

Quelques jours plus tard, je me suis assise avec ma fille et nous avons fait des recherches sur les origines de la langue. Les chiffres étaient impressionnants. L’arabe est la sixième langue la plus parlée au monde. En explorant les régions sur la carte, nous avons retracé les racines de la langue jusqu’à la péninsule arabique, datant de plusieurs millénaires. La langue a commencé à se diffuser en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Chine en raison des mariages entre tribus nomades et autochtones, et les conquêtes islamiques ont commencé vers le VIIème siècle de notre ère. 

Le Coran est considéré comme étant le texte écrit le plus ancien de la langue arabe. La révélation du Coran au prophète Muhammad ﷺ s’est étalée sur 23 ans (encore une histoire fascinante à partager avec mon enfant). Le Coran a ensuite été compilé vers le VIIIème siècle. De nos jours, le plus ancien Coran écrit, le manuscrit Topikapi, est conservé dans un musée d’Istanbul, en Turquie.

Les trois types d’arabe

La découverte des dialectes et des différents types de langues arabes les plus répandues a d’autant plus piqué notre curiosité. 

  1. L’arabe classique : 

Le language du Coran.

  1. L’arabe standard moderne :

L’arabe standard moderne est une version simplifiée de l’arabe classique. Il est utilisé sur les chaînes d’information, dans les journaux et la vie quotidienne en général.

  1. L’arabe familier ou ammiyya

L’ammiyya englobe les différents dialectes et sous-groupes qui sont nés des nombreuses influences culturelles à l’échelle mondiale.

Deux dialectes arabes majeurs

  1. Arabe maghrébin (occidental) : 

Il est communément parlé en Afrique du Nord, en Tunisie, au Maroc, en Algérie, en Libye, en Mauritanie et au Sahara occidental.

  1. Arabe machrek (oriental) : 

Il est communément parlé au Moyen-Orient et dans quelques autres pays de la région.   

Parallèlement, l’ammiyya englobe de plus petits groupes de sous-dialectes :

  • Arabe égyptien
  • Arabe levantin
  • Arabe péninsulaire du Golfe/Khaliji
  • Arabe yéménite/San’ani ou Sana’ 
  • Arabe péninsulaire
  • Autres variétés d’arabe, parlées dans les pays non arabophones

Il y avait trop d’informations à traiter pour son petit cerveau. « Maman, tu ne sais pas parler arabe ? Je ne sais rien du tout, est-ce qu’Allah m’écoutera ? »

J’ai fait comprendre à ma petite fille qu’une vie entière ne suffirait pas pour tout apprendre. Mais nous essayerons. Tout ce que nous avons à faire est de donner un soujoud, de prier Allah avec un cœur ouvert et dans la langue que nous connaissons et Il nous écoutera.

Alors que notre enthousiasme grandissait, la langue arabe est devenue notre nouvelle muse. Nous avons téléchargé de nombreuses applications pour apprendre notre langue et découvrir notre culture, pour comprendre que la langue existe pour nous rapprocher les uns des autres et surtout d’Allah.

Écrit par : Farida Haji

Salaam, Nous Sommes l’Équipe de Produit de Muslim Pro !

La série “Salaam…” présente les membres de l’équipe de Muslim Pro à notre audience de plus de 100 millions de personnes. Découvrez ce que nous faisons, comment nous sommes et comment nous travaillons pour l’application musulmane numéro 1 dans le monde !

Que faîtes vous précisément à Muslim Pro?

C’est réellement un travail d’équipe pour planifier et gérer les ressources afin de répondre aux besoins des parties prenantes. En premier lieu, aborder ce que nos utilisateurs du monde entier attendent de Muslim Pro en tant que produit sur leur téléphone ou sur le site web, et en tant que partie intégrante de leur vie quotidienne. Cela signifie de même qu’il faut se plonger dans l’utilisation de notre application et de l’ensemble de l’industrie dans notre catégorie, en plus d’observer les grandes tendances en dehors de notre catégorie.

Par essence, nous nous considérons comme des diplomates ; nous recueillons et recherchons les besoins et les problèmes de différents groupes et les convertissons en projets et processus réalisables. En même temps, nous défendons nos idées et les traduisons en objectifs mesurables avant de les mettre en œuvre.

Que Faut-Il Pour Faire Partie de l’Équipe ?

Vous devez véritablement aimer ce que vous faites, ou ce que vous essayez de faire. Lors des discussions au sein de l’équipe, nous ressentons la forte énergie de vouloir créer un meilleur produit pour le monde. Pour y parvenir, nous continuons à apprendre, à partager nos connaissances et à reconnaître les lacunes ou à souligner ce qui n’est pas au point. Cela signifie que nous défendons nos idées et faisons le nécessaire pour proposer de nouvelles fonctionnalités ou conceptions.

Ce n’est pas à propos de nous, mais de nos utilisateurs dans le monde réel. Il faut se rappeler que les besoins varient d’un pays à un autre : vos besoins peuvent être très différents selon que vous résidez en Norvège ou en Malaisie.

Si vous aimez travailler en équipe, vous possédez une passion véritable pour les applications et les solutions web, et vous souhaitez contribuer à la construction d’un produit qui aide des millions de personnes dans le monde, vous êtes le bienvenu chez Muslim Pro.

Expliquez-nous comment se déroule une journée de travail typique ?

Nous passons environ 20 % de notre temps en réunion, ce qui signifie que nous devons préparer ou récapituler un grand nombre de choses. En tenant compte du temps, nous planifions généralement deux semaines à l’avance tout en gardant un œil sur notre feuille de route pour les deux prochaines années. Comme nous travaillons avec plusieurs départements, il y a beaucoup de processus, de points de contact et de conversations à apprécier.

Nous sommes encore une entreprise très jeune, il y a donc de fortes chances que la plupart des choses que nous faisons soient des premières au sein de Muslim Pro et nécessitent une nouvelle documentation des processus pour rationaliser les projets futurs. Nous avons donc besoin de la flexibilité nécessaire pour réagir.

Quel a été le moment le plus mémorable de votre carrière ?

C’était avant le Ramadan 2020, lorsque nous travaillions sur notre toute nouvelle fonctionnalité Khatam. Nous voulions adapter la tradition du Khatam et des groupes de lecture du Coran sous forme numérique malgré la pandémie de COVID. Nous voulions vraiment faciliter l’accès de la oumma du monde entier aux outils permettant de lire le Coran en groupe sans risquer de propager le COVID.

C’est ce travail dynamique entre départements qui nous a vraiment revigorés. Il a démontré le style d’entreprise à portes ouvertes dans lequel nous travaillons. Même si vous ne faites pas partie du département de produit, vous pouvez avoir un impact sur le produit lui-même, sur les histoires, les fonctionnalités et le contenu de Muslim Pro. Potentiellement, des millions de personnes dans le monde verront votre idée.

“Nous sommes comme des diplomates qui recueillent les besoins et les préoccupations des utilisateurs, pour les convertir en projets et processus réalisables.”

Pablo David Cantu
Chef du Produit

Décrivez l’Équipe en 5 mots

Diplomate, cohérente, impressionnante, intelligente et très, très, très, très, très, très agréable de travailler avec ! C’est véritablement bénéfique d’avoir une équipe multinationale qui croit en l’importance de faire une différence pour des millions de personnes dans le monde. Nous sommes compatissants et aimons ce que nous faisons, et nous voulons faire le bien du fond du cœur pour la oumma du monde entier.