Naviguer Le Bien-Être Mental En Tant Que Musulman

Depuis près de deux ans maintenant, nous avons traversé de nombreuses épreuves depuis l’émergence du défi sanitaire mondial toujours d’actualité : le Covid-19. Alors que le rythme de la reprise s’accélère avec la réouverture prudente et progressive des frontières physiques, cela ne signifie pas que nous sommes libérés des douleurs liées à la gestion émotionnelle de la pandémie.

L’une des principales préoccupations dont aucun d’entre nous n’est sorti indemne est l’apparition de la “fatigue pandémique”. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la fatigue pandémique fait référence aux “personnes … qui se sentent démotivées pour suivre les comportements recommandés afin de se protéger et de protéger les autres du virus”. Cela empiète sur la santé mentale où nous luttons constamment contre des sentiments et des émotions négatives qui pourraient très facilement nous submerger. Si nous ne restons pas vigilants, nous pourrions être enveloppés dans une bulle d’obscurité et de dépression.

Retourner à l’Essentiel

Nous sommes constamment tirés dans de nombreuses directions différentes en fonction de nos rôles et responsabilités familiaux et sociétaux uniques. Avant d’être pleinement capables de prendre soin des autres dans notre vie, nous devons nous assurer que nous allons bien. Commençons par nos habitudes quotidiennes.

Adoptez un régime alimentaire équilibré. Faites régulièrement de l’exercice. Dormez suffisamment. Vous avez déjà entendu tout cela ? En tant que musulman, nous avons également entendu ces conseils supplémentaires, la plupart du temps sans en connaître la raison : Effectuez les ablutions avant de dormir, surtout lorsque vous êtes confronté à une sorte de détresse, et dormez face à votre droite.

Ce conseil découle de l’émulation des habitudes de sommeil du Prophète Muhammad ﷺ. Comme raconté par Al-Bara ‘bin `Azib :

Le Prophète ﷺ m’a dit : ” Chaque fois que tu vas te coucher, fais des ablutions comme pour la prière, allonge-toi sur ton côté droit et dis ,

اللَّهُمَّ أَسْلَمْتُ وَجْهِي إِلَيْكَ، وَفَوَّضْتُ أَمْرِي إِلَيْكَ، وَأَلْجَأْتُ ظَهْرِي إِلَيْكَ، رَغْبَةً وَرَهْبَةً إِلَيْكَ، لاَ مَلْجَأَ وَلاَ مَنْجَا مِنْكَ إِلاَّ إِلَيْكَ، اللَّهُمَّ آمَنْتُ بِكِتَابِكَ الَّذِي أَنْزَلْتَ، وَبِنَبِيِّكَ الَّذِي أَرْسَلْتَ

“O Allah ! Je m’abandonne à Toi, je Te confie toutes mes affaires et je dépends de Tes Bénédictions avec espoir et crainte de Toi. Il n’y a pas de fuite devant Toi, et il n’y a pas de lieu de protection et de sécurité si ce n’est auprès de Toi, O Allah ! Je crois en Ton Livre (le Coran) que Tu as révélé et en Ton Prophète (Muhammad) que Tu as envoyé.”

[Sahih al-Bukhari, no. 247]

حَدَّثَنَا قُتَيْبَةُ بْنُ سَعِيدٍ، حَدَّثَنَا الْمُفَضَّلُ، عَنْ عُقَيْلٍ، عَنِ ابْنِ شِهَابٍ، عَنْ عُرْوَةَ، عَنْ عَائِشَةَ، أَنَّ النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم كَانَ إِذَا أَوَى إِلَى فِرَاشِهِ كُلَّ لَيْلَةٍ جَمَعَ كَفَّيْهِ ثُمَّ نَفَثَ فِيهِمَا فَقَرَأَ فِيهِمَا ‏{‏قُلْ هُوَ اللَّهُ أَحَدٌ‏}‏ وَ‏{‏قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ‏}‏ وَ‏{‏قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ النَّاسِ‏}‏ ثُمَّ يَمْسَحُ بِهِمَا مَا اسْتَطَاعَ مِنْ جَسَدِهِ يَبْدَأُ بِهِمَا عَلَى رَأْسِهِ وَوَجْهِهِ وَمَا أَقْبَلَ مِنْ جَسَدِهِ يَفْعَلُ ذَلِكَ ثَلاَثَ مَرَّاتٍ‏.‏

Complétez cette routine de sommeil avec les prières suivantes : sourate Al-Falaq et sourate An-Nas. Narrateur : ‘Aisha :

Lorsque le Prophète ﷺ se couchait chaque nuit, il avait l’habitude de réunir ses mains en coupe et de souffler dessus après avoir récité sourate Al-Ikhlas, sourate Al-Falaq et sourate An-Nas, puis de frotter ses mains sur les parties de son corps qu’il était capable de frotter, en commençant par sa tête, son visage et le devant de son corps. Il avait l’habitude de faire cela trois fois.

[Sahih al-Bukhari, no. 5017]

Parlons de moi, pour de vrai

C’est la première étape pour nourrir des esprits sains. Parlez-en à un ami, écrivez dans votre journal intime ou partagez-le sur votre compte Twitter. Videz votre sac. La première étape est généralement la plus difficile à franchir, mais elle en vaut la peine. Il faut s’aider en se débarrassant d’un certain poids émotionnel qui nous a épuisés émotionnellement et physiquement pendant si longtemps.

Cela va dans le sens de ce que l’OMS a identifié comme l’une des stratégies clés pour lutter contre la fatigue due à la pandémie : Reconnaître les difficultés et y remédier. Trouvez ce groupe de soutien dans votre communauté. Nous devons prendre conscience que ce que nous vivons peut très bien être unique pour chaque individu ; cependant, ces expériences sont partagées par l’oumma mondiale qui dépasse les frontières physiques et culturelles.

Validez nos sentiments et faites le pas vers la guérison émotionnelle. Demandez une assistance médicale professionnelle, si nécessaire. Consultez les groupes de soutien dans vos communautés.

Contextualisez vos bénédictions

La Finlande s’est, une fois de plus, imposée comme le pays le plus heureux du monde. L’une des façons dont les chercheurs en sciences sociales ont mesuré le concept insaisissable du bonheur est l’étude du soutien social, qui a un impact sur les risques pour la santé mentale en fonction de la façon dont les gouvernements réagissent aux crises, notamment à la pandémie. L’une des raisons qui a propulsé la Finlande au sommet est “le haut niveau de confiance dans la façon dont la pandémie de COVID-19 a été gérée”.

Toutefois, cela ne signifie pas que tous les Finlandais font du saut à ski dans les champs du parc national d’Oulanka, à Kuusamo, pour éviter la dépression, par exemple. Outre ce système de soutien gouvernemental tangible, une autre opinion a fait surface, selon laquelle “il faut donner un sens à sa vie” pour être vraiment heureux.

Un bonheur ancré dans une vie qui a du sens. Compliqué ? Oui. Une priorité ? Oui. Réalisable ? Absolument !

En tant que musulman du monde entier dans le climat actuel, notre sentiment d’être et de valeur est généralement lié à notre identité. Nous nous épanouissons dans un environnement qui offre des possibilités de croissance, non seulement pour nos amis et notre famille, mais aussi pour nous-mêmes. Trouvez votre passion et suivez-la. Que ce soit le bénévolat, la peinture ou l’apprentissage de l’islam, aucune passion n’est trop banale si elle vous fait sourire, vous apporte du bonheur, revigore votre âme et vous aide à trouver le bon équilibre dans la vie.

Le bien-être mental est quelque chose que nous devons constamment entretenir et ne pas nous laisser, et ne pas laisser les autres (psst ! partagez cet article avec quelqu’un d’autre et encouragez-le à faire de même), être emportés par la monotonie de la routine de la vie quotidienne. Nous méritons le bonheur par la paix de l’esprit.

Écrit par : Helmy Sa’at

Traduit par : Elyssa Faucher

5 Choses Que Je Ne Savais Pas Sur La Crise Humanitaire En Afghanistan

Nous avons tous assisté, avec frustration, colère, horreur, tristesse ou un mélange de toutes les émotions imaginables, au décollage du dernier avion militaire américain de l’aéroport de Kaboul, en Afghanistan, le 30 août 2021. Il semblait alors évident pour beaucoup que c’était un signal clair marquant la fin d’une guerre qui a duré deux décennies, coûtant des milliards de dollars et des centaines de milliers de vies précieuses.

Les répercussions se font encore sentir dans le monde entier. Alors que les experts politiques continuent de débattre de la question sur d’innombrables forums dans les médias, la guerre ne s’est pas simplement arrêtée là.

Des semaines avant la date limite du 31 août, les médias du monde entier ont diffusé des images d’Afghans risquant leur vie pour tenter de quitter leur pays après le retour des talibans au pouvoir. Qu’en est-il de ceux qui n’ont pas la même chance de pouvoir choisir ou qui ont choisi de rester dans leur pays bien-aimé ? Un pays qui est toujours en proie aux conflits et aux déchirements après des décennies d’occupation par des puissances étrangères et de luttes tribales intestines.

Nous sommes constamment inondés de nouvelles sur les médias traditionnels, auxquelles s’ajoutent des couches vertigineuses d’opinions sur les médias sociaux. Cela a permis à nos esprits et à nos âmes de se désensibiliser. Avec le temps, nous sommes devenus insensibles à la souffrance du peuple afghan. La normalisation de la crise humanitaire en Afghanistan ne devrait jamais se produire sous nos yeux. Les Afghans méritent notre attention et notre aide, quelle que soit la forme qu’elle prenne. C’est pourquoi, en tant que membres de l’oumma mondiale, nous devons nous montrer responsables en apprenant davantage et en comprenant l’évolution de la crise.

La Fleur du Diable

L’un des symboles les plus associés à l’Afghanistan est le coquelicot. Inoffensif à première vue, mais lucrativement mortel. Entre de mauvaises mains, ces fleurs rouges sont nuisibles à l’humanité. L’opium, un opiacé qui crée une dépendance, en est dérivé. L’Afghanistan est le premier producteur mondial d’opium, selon les conclusions de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), publiées cette année. Il est responsable de plus de 80 % de la production mondiale d’opium qui a généré plus de 100 000 emplois pour le peuple afghan, en 2019. Rien qu’à Kaboul, 284 hectares de terres ont été utilisés pour cultiver le pavot. C’est l’équivalent de plus de 500 terrains de football ! C’est donc une activité économique rentable qui génère des revenus.

Mais pourquoi ce pays reste-t-il encore l’un des plus pauvres du monde selon la Banque mondiale ?

On estime qu’entre 100 et 400 millions de dollars US ont été absorbés par les talibans qui exploitent le commerce illicite de la drogue. La plupart des cultures de pavot se trouvant sur des terres contrôlées par les Talibans, il n’est pas surprenant que ces bénéfices ne se soient pas répercutés, et ne le font toujours pas, sur la population et l’économie dans son ensemble. Au lieu de cela, des milliards de dollars sont injectés en Afghanistan, par exemple par la Banque mondiale. Le financement de projets de développement qui continuent de plonger le pays dans un abîme de dettes toujours plus profond.

Les Communautés Déplacées dans un Climat en Constante Évolution

L’instabilité, la violence et les violations des droits de l’homme s’intensifient en période de conflit. Le peuple afghan n’est pas étranger à ces circonstances désastreuses qui l’obligent à fuir constamment pour sauver sa vie. Les restrictions d’accès à la nourriture, à l’eau potable, aux installations sanitaires et aux services de santé et de nutrition de base frappent continuellement le peuple afghan.

De plus, en raison des conflits et des violences prolongés qui s’ajoutent à la pandémie en cours, le système de santé déjà fragile est débordé, des centaines de milliers d’Afghans étant privés d’accès aux soins et au soutien psychologique.

Ce que beaucoup d’entre nous ne réalisent pas, c’est l’impact supplémentaire du changement climatique sur l’Afghanistan. Hélas, le réchauffement climatique aggrave de plusieurs fois la souffrance du peuple afghan. Rien qu’en 2018, environ 275 000 personnes ont été déplacées à titre interne. En outre, l’augmentation des sécheresses et des inondations fréquentes et graves entrave encore davantage la capacité de l’Afghanistan à nourrir sa propre population.

Une Compassion Urgente pour les Enfants Afghan

En temps de guerre, les enfants, les femmes et les personnes âgées deviennent le groupe le plus vulnérable. L’incertitude d’une vie décente après avoir dû fuir leur foyer, la privation d’éducation et de réseaux sociaux, ainsi que la privation des produits de première nécessité, tels que la nourriture et l’eau, font que les enfants afghans risquent de souffrir d’un retard de croissance et de développement en tant qu’individus en bonne santé.

Selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance en Afghanistan (UNICEF), un million d’enfants de moins de 5 ans vont souffrir de malnutrition sévère ou aiguë. Ce que nous devons comprendre, c’est que même si l’aide est suffisante à court terme, la gravité de la situation rend nécessaire un réapprovisionnement constant. Nous ne pouvons pas nous permettre de fermer les yeux sur les 10 millions d’enfants afghans qui ont besoin d’une aide humanitaire. Ils sont, après tout, la future colonne vertébrale du pays pour tout espoir de stabilité et de paix.

L’éducation, Synonyme d’Autonomisation

De nombreuses activités doivent être suspendues lorsque l’on est pris dans une zone de guerre et que l’on est continuellement obligé de rester en mouvement. Ceci est particulièrement pertinent pour les jeunes filles et les femmes afghanes en ce qui concerne leur rôle dans la société afghane. Sur 7 millions d’élèves, seules 38 % des filles sont actuellement scolarisées.

L’éducation reste la clé d’un avenir meilleur. La jeune génération afghane mérite des chances égales d’avancement dans la vie, car elle est le futur moteur de l’économie du pays.

Cependant, avec les talibans au pouvoir, l’état actuel et l’avenir des filles et des femmes afghanes sont en péril. Les incertitudes sont grandes et ont enveloppé toute lueur d’espoir. Depuis la prise du pouvoir par les talibans, les médias sociaux et les informations nous apprennent que les femmes ont cessé d’aller à l’école par crainte pour leur sécurité et leur vie.

Acheminement des Fonds

Récemment, l’Union européenne (UE) a promis un milliard d’euros pour aider à soulager la crise humanitaire en Afghanistan. Est-ce que nous nous réjouissons instantanément après avoir entendu de tels chiffres ? Il ne s’agit jamais d’une simple transaction grossière. Pendant ce temps, les Nations unies (ONU) ont déclaré avoir besoin de 200 millions de dollars (USD) pour continuer à financer les besoins existants, notamment en matière d’alimentation et de transport, en Afghanistan. Cela met en évidence les systèmes complexes de navigation de l’aide et du financement dans des circonstances aussi extraordinaires.

Nous ne devons pas non plus nous réjouir du sentiment de gratification instantanée qui se fait passer pour un activisme creux chaque fois que nous donnons une somme d’argent. Nos dons ne s’arrêtent pas à la simple pression d’un bouton sur une page bancaire. Même les agences d’aide internationale, telles que les Nations unies, rencontrent des difficultés pour transmettre l’aide sous quelque forme que ce soit.

L’ONU rencontre de temps en temps des problèmes opérationnels. Il peut s’agir de tout et n’importe quoi, de quelque chose d’aussi simple que le transport de nourriture, qui nécessite plusieurs entrepreneurs et partenaires logistiques, à quelque chose d’aussi compliqué que des transferts d’argent impliquant des sanctions au niveau international imposées aux banques afghanes par d’autres pays.

Après avoir pris connaissance de ces informations, plus précisément des 5 choses que j’ai partagées plus en profondeur sur la crise humanitaire en Afghanistan, et en ayant nos smartphones en main, que pouvons-nous faire ? Il est facile de sombrer dans l’anxiété et de se paralyser dans l’inaction en pensant que nos contributions ne font rien ou presque pour améliorer la situation.

Or, c’est absolument faux !

Nous avons toujours le contrôle. Commencez toujours par des petits pas. Parlez-en. Sensibilisez votre entourage en partageant avec votre famille et vos amis, en plus de publier sur vos comptes de médias sociaux. Associez nos prières à de petites actions. Découvrez le soutien de Muslim Pro au fonds d’urgence de l’UNICEF pour l’Afghanistan et faites un don aujourd’hui pour changer la vie de millions d’enfants en Afghanistan, pour commencer.

Écrit par Helmy Sa’at

Traduit par Elyssa Faucher

Faire la Charité : 5 Raisons Pour Lesquelles l’Islam l’Encourage

L’acte de charité est considéré comme l’un des actes les plus favorables et fortement encouragé en Islam. Allah SWT et le prophète Muhammad ﷺ ont mentionné à maintes reprises dans le Coran que l’acte de charité est grand, et qu’il doit être accompli de manière régulière.

Tous ces actes de charité et ces gestes de bonté consistent à aider les personnes dans le besoin, à nourrir les pauvres et les nécessiteux, à soutenir les orphelins et les veuves, à partager votre richesse et à dépenser dans la voie d’Allah. La charité que l’on appelle sadaqah est facultative, elle n’est pas obligatoire comme la zakat. La charité sous forme de sadaqah ne doit pas nécessairement provenir d’une richesse monétaire. Il peut s’agir simplement de sourire à un étranger dans la rue ou de partager ses connaissances.

Voici cinq raisons pour lesquelles l’islam encourage la charité :

Caractéristique des Croyants

Dépenser sa richesse dans la voie d’Allah est une caractéristique des croyants. Au début de la sourate Baqarah, Allah présente le Coran comme un guide pour les pieux, puis Il énumère les qualités des pieux, Il dit qu’ils sont ceux “qui croient en l’invisible, établissent la prière, et dépensent de ce que Nous leur avons fourni.”

À l’inverse, dans le Coran, sourate Fussilat 41:7, lorsqu’Il décrit les idolâtres, la première chose mentionnée pour les décrire est : “Ceux qui ne donnent pas la zakat, et dans l’au-delà ce sont des mécréants.”

Éliminer les péchés

Selon Ka’b ibn ‘Ujza, le Prophète ﷺ a dit dans un hadith : ” L’aumône éteint les péchés comme l’eau éteint le feu “. C’est donc un moyen rapide d’être pardonné pour nos erreurs. [Tirmidhi]

Soulagement le Jour du Jugement

Faite sincèrement et secrètement, l’aumône est un moyen de faire partie des sept catégories de personnes qui seront à l’ombre d’Allah le jour du jugement, le jour où il n’y aura pas d’autre ombre que la sienne, où le soleil sera proche et où certains se baigneront dans leur sueur.

Selon Abu Huraira RA, le Prophète ﷺ a dit : ” Sept personnes qu’Allah donnera à son ombre le jour où il n’y aurait pas d’autre ombre que l’ombre de son trône (c’est-à-dire le jour de la résurrection) : Et ce sont : un dirigeant juste ; un jeune qui a grandi avec l’adoration d’Allah ; une personne dont le cœur est attaché aux mosquées, deux hommes qui s’aiment, se rencontrent et s’éloignent l’un de l’autre pour l’amour d’Allah ; un homme qu’une femme extrêmement belle séduit (pour une relation illicite), mais il (rejette cette offre et) dit : ‘Je crains Allah’ ; un homme qui fait une charité et la dissimule (à tel point) que la main gauche ne sait pas ce que la droite a donné ; et un homme qui se souvient d’Allah dans la solitude et dont les yeux deviennent larmoyants”. [Bukhari]

Une Place dans le Jannah

Celui qui donne en aumône respecte le pacte qu’il y a entre Allah et les
croyants, et les termes du pacte implique qu’il gagne le paradis. Allah dit dans la sourate At-Tawbah 9 : 111 : “Allah a acheté des croyants leur leurs
personnes et leurs biens en échange du Paradis.”

Purifier les Erreurs Involontaires

Il se peut qu’il y ait des erreurs et des manquements dans la façon que nous avons d’acquérir nos biens, ce qui a pour conséquence que certains d’entre eux ne sont pas acquis comme Allah l’agrée. L’aumône permet de purifier ces erreurs involontaires. Abû Dawûd rapporte d’après Qays ibn Abi Gharaza, que le messager d’Allah a dit : “Ô assemblez des commerçants  ! La vente est (souvent) accompagnée d’inattention et de serments abusifs, rectifiez-la avec l’aumône”.

Pour ces cinq raisons, nous pouvons commencer à faire la charité pour les personnes les plus proches de nous ; notre famille élargie, nos amis, nos voisins, ou même les personnes que nous rencontrons dans la rue et qui pourraient avoir besoin d’aide. C’est un petit pas pour aider ensuite la communauté à grande échelle.

Un appel à l’Aide

Muslim Pro soutient la collecte de fonds d’urgence de l’UNICEF pour l’Afghanistan, dont les recettes serviront à aider les enfants afghans qui ont besoin d’une aide humanitaire pour survivre. 4,2 millions d’enfants ne sont pas scolarisés, dont 2,2 millions de filles. Faites un don aujourd’hui pour faire une différence dans leur vie.

Qu’Allah tout-puissant vous accorde, à vous et à votre famille, des bénédictions en matière de santé et de richesse.

——————————————————————————————————————————-

Contribué par Vincent Souleymane

Vincent Souleymane, imam français et référent en chari’a chez Muslim Pro, a consacré son temps à étudier et à enrichir autrui de la connaissance des sciences islamiques depuis sa conversion à cette religion en 1999. Lors de ses études à l’institut Oussoul Eddine à Saint-Denis, il a pris conscience de l’importance de la dévotion pour Allah et a décidé de poursuivre ses études réligieuses au daroul ouloum achrafiya de l’île de la réunion et à l’IESH de Château Chinon.Depuis, Vincent Souleymane se dévoue au Tout Miséricordieux en enseignant l’Islam à l’institut Oussoul Eddine, ainsi qu’en étant imam à la Mosquée de Fontenay sous Bois.

Salaam, Nous Sommes l’Équipe des Relations Humaines et de Gestion Juridiques et Financière de Muslim Pro!

La série “Salaam…” présente les membres de l’équipe de Muslim Pro à notre audience de plus de 100 millions de personnes. Découvrez ce que nous faisons, comment nous sommes et comment nous travaillons pour l’application musulmane numéro 1 dans le monde !

Que faîtes vous précisément à Muslim Pro?

Comme vous pouvez le constater d’après le nom, notre équipe est un mélange d’unités différentes, mais importantes ! L’unité juridique examine tout contrat ou accord pour les différents départements ; nous nous efforçons d’identifier toute clause défavorable ou controversée pouvant exister dans les contrats ou accords. Quant à l’unité Finances, outre l’établissement de procédures et de contrôles comptables, nous veillons à la préparation précise et en temps voulu des états financiers et de la consolidation du groupe.

Sous la rubrique Personnes, il existe deux sous-unités distinctes : l’Administration et les Ressources humaines. Cette dernière s’occupe de la gestion de tous les aspects des politiques et procédures en matière de ressources humaines, y compris la définition et la promotion des valeurs de l’entreprise et, surtout, la gestion de l’actif le plus précieux de l’entreprise, à savoir ses employés. Quant à l’Administration, elle s’occupe des tâches liées à la gestion du bureau et apporte un soutien aux équipes et à l’entreprise au quotidien.

L’aspect le plus gratifiant du travail ?

Ces unités peuvent sembler disparates à première vue, mais comme les rouages d’une machine bien huilée, nous travaillons vers un objectif collectif qui est de sauvegarder et de promouvoir l’entreprise afin que Muslim Pro puisse se positionner au mieux pour atteindre ses objectifs en servant Allah et la oumma mondiale par extension. Nous grandissons ensemble en tant qu’équipe.

Il y a toujours des défis à relever, mais rien n’est insurmontable lorsqu’on travaille en équipe. La possibilité de résoudre des problèmes nouveaux et passionnants, d’interagir avec d’autres équipes d’horizons différents et d’être exposé à des points de vue et des idées variés est très enrichissante. Par-dessus tout, le fait de voir que nos emplois contribuent à améliorer la vie des individus dans le monde entier et ont un impact significatif sur le succès de cette organisation procure un sentiment de fierté au travail.

Nous sommes toujours à la recherche de talents pour rejoindre notre entreprise, alors consultez régulièrement notre page “Carrières” pour connaître les dernières ouvertures de postes chez Muslim Pro.

Expliquez-nous comment se déroule une journée de travail typique ?

Une journée typique consiste à vérifier s’il y a des réunions à préparer, et à planifier le travail qui nous prépare pour la journée. Il s’agit également de maintenir une main-d’œuvre hybride, ce qui a été l’obstacle le plus difficile à surmonter pendant la pandémie, nous poussant à nous adapter constamment à la nouvelle normalité.

“Chaque membre des équipes de Muslim Pro a un rôle spécifique à jouer ; aucun rôle n’est plus important que l’autre.”

Hany Chen
Directrice Financière

Quel film représente le mieux l’équipe ?

Au lieu d’un film, nous pensons que “Start-Up”, une série coréenne populaire, nous décrit le mieux. Chaque membre de l’équipe a un rôle spécifique à jouer ; aucun rôle n’est plus important que l’autre. Start-Up nous rappelle qu’une équipe a besoin que tout le monde fonctionne bien pour qu’elle puisse réaliser son potentiel. Que vous soyez employeur ou employé, votre travail est important !

5 Choses Que J’ai Apprises Sur Les Habitudes Saines du Prophète Muhammad ﷺ.

Dans mon travail de bureau, je suis souvent assis pendant des heures devant mon ordinateur portable. Le travail à domicile présente un ensemble unique de défis, en particulier pour ma santé. Et même avec les meilleures intentions pour garder ma santé sous contrôle, le fait de rester assis pendant des heures sans m’étirer et de travailler dans une position non ergonomique peut facilement saboter ces plans. Les jours de grande affluence, la consommation de malbouffe et le manque de sommeil n’aident pas non plus.

Ibn Abbas a rapporté que le Prophète Muhammad ﷺ a dit : ” Il y a deux bénédictions que beaucoup de gens sont trompés et perdent : la santé et le temps libre. ” [Bukhari]

L’intégration d’un mode de vie sain dans notre vie quotidienne est en effet un défi, car de nombreux facteurs l’affectent. Mais en lisant ce hadith, je me rappelle que la santé est l’un des plus grands et des plus précieux cadeaux d’Allah à Ses serviteurs, et qu’à défaut d’autre chose, je devrais être reconnaissant de la santé qu’Il m’a donnée et m’efforcer d’adopter des habitudes qui la soutiennent.

Un facteur qui peut contribuer à ce qu’une personne ne se maintienne pas en bonne santé est le manque de connaissances sur les habitudes simples qu’elle peut mettre en place dans sa vie. Voici cinq choses que j’ai apprises des habitudes saines du prophète Muhammad ﷺ :

Mangez modérément

Nous savons déjà qu’une alimentation saine peut avoir un impact positif sur notre vie. Des études suggèrent que nous devrions avoir régulièrement une alimentation saine et équilibrée. Ce n’est pas seulement pour maintenir le poids, mais aussi pour augmenter les niveaux d’énergie, améliorer l’humeur, offrir une meilleure qualité de vie et contribuer à la prévention des maladies.

Une alimentation saine comprend la consommation de protéines de haute qualité, de glucides, de graisses saines pour le cœur, de vitamines, de minéraux et d’eau dans les aliments que vous consommez. La modération de l’apport alimentaire, en général, semble être l’un des meilleurs moyens de manger sainement.

Le prophète Muhammad ﷺ a également insisté sur la nécessité de manger avec modération pour prévenir les maladies. J’ai trouvé un fait intéressant : le conseil islamique “1/3 pour la nourriture, 1/3 pour les liquides et 1/3 pour la respiration”. Cela correspond étroitement au concept japonais “hara hachi bu”, qui signifie que vous devez manger jusqu’à ce que vous soyez rempli à 80 %.

Raconté par Miqdam bin Madikarib,

J’ai entendu le Messager d’Allah dire : ” L’être humain ne remplit aucun récipient pire que son estomac. Il suffit à l’être humain de manger quelques bouchées pour que sa colonne vertébrale reste droite. Mais s’il doit (le remplir), alors un tiers de nourriture, un tiers pour la boisson et un tiers pour l’air.” [Ibn Majah 3349]

Manger et Boire Lentement

Il faut environ 20 minutes à partir du moment où nous commençons à manger pour que notre cerveau envoie des signaux de satiété. Une étude sur l’obésité en Amérique du Nord a montré que les hommes et les femmes en surpoids absorbaient moins de calories lorsqu’ils ralentissaient leur rythme alimentaire normal. Manger et boire lentement nous aidera à consommer moins de nourriture et à améliorer notre digestion, et c’est une pratique que le prophète Muhammad ﷺ faisait lui-même et qu’il préconisait fortement.

Narrateur : Thumama bin `Abdullah :

Anas avait l’habitude de respirer deux ou trois fois dans le récipient (en buvant) et disait que le Prophète avait l’habitude de prendre trois respirations en buvant. [Bukhari 5631]

Faire du Sport

Le ministère américain de la santé et des services sociaux recommande aux adultes de pratiquer au moins 2,5 heures d’exercice aérobique d’intensité modérée ou 1,25 heure d’exercice d’intensité vigoureuse par semaine. Il a été démontré que l’exercice prévient également le développement du cancer ; les personnes qui font régulièrement de l’exercice ont jusqu’à 24 % moins de risques de contracter certains cancers.

Le prophète Mahomet ﷺ encourageait fortement l’exercice physique. Il avait quelques sports préférés qui comprenaient le tir à l’arc, l’équitation et le chameau, et la course à pied.

Il a été rapporté qu’Abu Hurairah a dit :

Le Messager d’Allah ﷺ a dit : ” Le croyant fort est meilleur et plus aimé d’Allah que le croyant faible, bien que les deux soient bons. ” [Ibn Majah 79]

Maintenir une bonne hygiène dentaire

Saviez-vous que notre santé bucco-dentaire donne des indices sur notre santé globale ? Les problèmes bucco-dentaires peuvent avoir des répercussions sur le reste du corps. Des études suggèrent que les bactéries buccales et l’inflammation associée à une forme grave de maladie des gencives (parodontite) pourraient jouer un rôle dans les complications de la grossesse et de l’accouchement, ainsi que dans certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires et la pneumonie.

Le prophète Muhammad ﷺ a également recommandé une bonne hygiène des dents et des gencives par le brossage des dents et le lavage de la bouche à l’eau.

Abu Hurairah a narré :

Le Messager d’Allah ﷺ a dit : ” Si ce n’était pas que cela serait difficile pour ma nation, alors je leur aurais ordonné d’utiliser le Siwak pour chaque prière. ” [Tirmidhi 22]

Le Jeûne

Avez-vous déjà entendu parler du jeûne intermittent ? Le jeûne intermittent désigne des périodes régulières sans apport calorique ou avec un apport calorique très limité. Il consiste généralement en un jeûne quotidien de 16 heures, un jeûne de 24 heures un jour sur deux, ou un jeûne de 2 jours par semaine sur des jours non consécutifs. Pendant le jeûne, la consommation calorique varie souvent entre zéro et 25 % des besoins caloriques. Il a été prouvé que cette pratique permet d’équilibrer les niveaux d’hormones, de prévenir le stress oxydatif et de réduire l’inflammation générale.

Le jeûne était une pratique régulière du prophète Muhammad ﷺ, et pas seulement pendant le Ramadan. Il jeûnait tous les lundis et les jeudis, ainsi que les 13, 14 et 15 de chaque mois islamique, ce qui est similaire à la pratique du jeûne intermittent.

Il a été rapporté d’Abu Hurairah que le Prophète ﷺ avait l’habitude de jeûner les lundis et les jeudis. Il a été dit :

“Ô Messager d’Allah, pourquoi jeûnes-tu les lundis et les jeudis ?” Il répondit : “Les lundis et les jeudis, Allah pardonne à tout musulman sauf à deux qui se sont délaissés. Il dit : ‘Laissez ces deux-là jusqu’à ce qu’ils se réconcilient’. ” [Ibn Majah 1740]

Il est remarquable d’apprendre que l’Islam a toujours encouragé les bonnes habitudes saines, même bien avant que la recherche scientifique n’en fasse mention. Et le meilleur ? Nous pouvons pratiquer ces habitudes saines tout en récoltant les fruits du respect de la sunnah du prophète Mahomet ﷺ.

Écrit par : Hessy Trishandiani

Comment Un Chameau M’a Appris À Gérer Mon Anxiété

Faire de son mieux ou faire confiance à Allah ?

Je souffre d’anxiété. J’ai toujours vécu avec l’anxiété et j’en suis conscient depuis longtemps. Je pense que mon anxiété provient d’une phase entière de mon enfance où j’ai été soumis à un sentiment perpétuel d’infériorité et d’inadéquation.

Grandir la partie méritocratique de Singapour

J’ai grandi à Singapour – oui, le pays des “Crazy Rich Asians”. C’est aussi le foyer de milliers d’enfants qui passent une bonne partie de leur temps à l’école, suivie de leçons de piano ou de violon, de cours de karaté ou de natation, puis de devoirs. Et aussi des cours de soutien scolaire le soir. Et peut-être de même des cours de langue.

Heureusement ou malheureusement, je n’ai pas eu à faire tout cela parce que je venais d’une famille modeste, de la classe moyenne inférieure. Nous ne pouvions pas nous le permettre. Mais cela signifiait que j’étais derrière d’autres enfants qui s’étaient tellement développés à l’âge de dix ans, ceux qui, à vue de nez, pouvaient potentiellement étudier pour obtenir une licence.

Perfectionnisme et échec

J’étais aussi un étudiant moyen. J’étais bon dans de nombreuses matières à l’école, en particulier en sciences humaines, mais les mathématiques et en physique n’étaient pas du tout mes points forts, j’avais beaucoup de difficultés.

Bien que j’ai connu mes forces et mes faiblesses à un si jeune âge, je ne me suis jamais laissé aller à être victime des circonstances et je me suis efforcée de faire de mon mieux en tout. Je me suis forcé à croire, avec chaque fibre de mon être, que je pouvais réaliser tout ce que les autres faisaient.

Et dans une certaine mesure, j’y suis parvenu. Mais c’est aussi devenu mon talon d’Achille et la source de mon anxiété.

Parce que j’avais tant accompli, j’ai été amené à croire que rien ne pouvait m’arrêter. Mais en tant qu’êtres humains, nous sommes condamnés à échouer et à subir des revers dans la vie.

Malheureusement, à cause de la façon dont je m’étais conditionné au fil des ans, j’étais mal équipé pour faire face aux échecs, ce qui a eu un effet négatif sur ma santé mentale. J’ai toujours voulu avoir le contrôle des choses et lorsque je n’y parvenais pas, j’entrais dans un état d’anxiété et je ricochais souvent entre les pensées excessives et le doute de soi.

Attachez votre chameau

Récemment, j’ai assisté à un séminaire sur la santé mentale et le bien-être destiné aux professionnels musulmans de Singapour. L’asatizah qui animait le séminaire et en était l’orateur a mis en lumière la façon dont les musulmans peuvent se tourner vers la sunnah et les hadiths du prophète Muhammad pour nous aider à être le meilleur possible tout en préservant notre bien-être mental.

L’une des choses les plus perspicaces qu’il a partagées et qui a résonné profondément en moi était le concept de tawakkul (confiance en Allah) et comment il est différent de tamanni (pensée magique).

Sur l’écran, il a affiché l’image massive d’un chameau attaché à un poteau. Il a ensuite partagé un hadith simple mais très poignant. Raconté par al-Tirmidhi, le hadith décrit l’histoire d’un homme bédouin qui laissait son chameau sans l’attacher.

Le prophète Muhammad ﷺ lui demanda : ” Pourquoi n’attaches-tu pas ton chameau ? “.

Le bédouin répondit : ” Je mets ma confiance en Allah. “

Le prophète ﷺ lui répondit alors : “Attache d’abord ton chameau, puis place ta confiance en Allah.”

Dans sa simplicité, j’ai découvert que la gestion de mon anxiété ne consiste pas à renoncer au contrôle, mais plutôt à trouver un équilibre entre la confiance en moi et la confiance en Allah et en Ses plans.

Se faire confiance et faire confiance à Ses plans

La confiance en Allah est le tawakkul. Elle est au cœur de notre foi. Même le nom de notre religion, “Islam”, signifie soumission à Dieu tout-puissant.

On le retrouve également dans d’innombrables versets du Coran.

 وَمَن يَتَوَكَّلْ عَلَى ٱللَّهِ فَهُوَ حَسْبُهُۥٓ ۚ إِنَّ ٱللَّهَ بَـٰلِغُ أَمْرِهِۦ ۚ قَدْ جَعَلَ ٱللَّهُ لِكُلِّ شَىْءٍ قَدْرًا

“…Et quiconque s’appuie sur Allah – alors Il lui suffit. En effet, Allah accomplira Son dessein. Allah a déjà fixé pour chaque chose une étendue [décrétée]. “

[At-Talaq 65:3]

Dans le hadith sur le fait d’attacher son chameau, notre bien-aimé prophète Muhammad ﷺ nous a enseigné une leçon très importante – une leçon simple mais souvent négligée.

Faire preuve de diligence raisonnable et travailler avec les moyens de ce monde n’annule en rien notre tawakkul. La véritable signification du tawakkul est de donner le meilleur de nous-mêmes dans tout ce que nous faisons et de laisser le reste à Allah. Nous lui faisons confiance pour qu’il s’occupe du reste qui n’est pas sous notre contrôle.

Et dans cette sagesse, si quelque chose d’indésirable devait arriver et que les choses ne se passaient pas comme nous l’avions prévu, nous pouvons toujours trouver du réconfort et être en paix en sachant que nous avons fait de notre mieux. Le reste dépendait du qadr (décret).

Pour revenir à la question qui a ouvert cet article : faire de son mieux ou faire confiance à Allah ? Il suffit de remplacer le ” ou ” par un ” et “.

Faire de notre mieux et faire confiance à Allah. Attachez le chameau et laissez-Le faire le reste.

Et Allah sait ce qu’il y a de mieux.

Écrit par : Abdullah Zaidani

Salaam, Nous Sommes L’Équipe d’Ingénieurs de Muslim Pro!

La série “Salaam…” présente les membres de l’équipe de Muslim Pro à notre audience de plus de 100 millions de personnes. Découvrez ce que nous faisons, comment nous sommes et comment nous travaillons pour l’application musulmane numéro 1 dans le monde !

Que Faîtes-Vous Précisément à Muslim Pro?

Nous sommes responsables du développement de l’infrastructure cloud, des applications mobiles et web de Muslim Pro. En tant qu’équipe, nous entretenons et dirigeons collectivement cette équipe hautement fonctionnelle pour répondre aux besoins des différentes parties prenantes de l’entreprise.

Que Faut-Il Pour Faire Partie de l’Équipe ?

Si vous aimez résoudre des problèmes, si vous êtes passionné par la programmation, si vous aimez créer des logiciels, si vous êtes prêt à relever de nouveaux défis, alors nous vous encourageons à rejoindre Muslim Pro.

Nous évoluons et sommes toujours à la recherche de talents pour rejoindre notre équipe dynamique.

Partagez Avec Nous Comment Se Déroule Une Journée de Travail Typique Pour Votre Équipe ?

En général, nous commençons par une réunion quotidienne où nous discutons de ce que nous avons réalisé au cours du cycle précédent et de ce que nous prévoyons pour la journée. Lors de cette réunion, nous demandons également l’aide des autres, si nécessaire. Ensuite, nous nous lançons dans nos tâches quotidiennes, qui consistent à coder, à discuter des exigences avec les différentes parties prenantes, à travailler avec les concepteurs, etc. Parfois, nous faisons du brainstorming entre nous pour résoudre un problème complexe qui pourrait survenir.

“La meilleure partie de mon travail en tant qu’ingénieur chez Muslim Pro sera ma contribution pour que l’application ait un impact positif dans la vie de plus de cent millions de musulmans. De plus, c’est un plaisir de voir ma famille et mes amis utiliser l’application pour leurs besoins islamiques quotidiens.”

A M Masudul Haque
Chef de l’Ingénierie de la Plate-Forme

Trois adjectifs pour décrire l’équipe?

Passionné(e), intelligent(e) et compétent(e).

Mangez Sainement Comme le Prophète Muhammad ﷺ Pendant Cette Pandémie

Le COVID-19 touchant encore le monde entier, beaucoup d’entre nous se retrouvent coincés chez soi la majeure partie de la journée, jonglant entre le travail et d’autres responsabilités. Savoir quoi manger peut être un autre défi quotidien et il peut être tentant de mettre de côté une alimentation saine face à des besoins plus pressants, qu’ils soient émotionnels ou financiers.

Un régime alimentaire nourrissant et équilibré est important pour maintenir une bonne santé physique et vital pour soutenir la santé mentale également. Trouver le moyen d’ajouter un certain équilibre nutritionnel à notre alimentation quotidienne peut rendre le processus moins intimidant et améliorer potentiellement notre santé à long terme.

Des habitudes alimentaires saines ont également été recommandées par notre bien-aimé Prophète Muhammad ﷺ. La liste suivante fournit 5 de ses aliments préférés avec leurs avantages pour la santé que nous pouvons envisager de consommer dans notre vie quotidienne.

Les Dattes

Qui ne connaît pas les dattes ? Ce sont des fruits délicieux issus du palmier-dattier (Phoenix dactylifera) et originaires de la région du Moyen-Orient. Si les dattes sont riches en sucre naturel, elles contiennent également de nombreux nutriments essentiels qui doivent être inclus dans notre alimentation quotidienne. Ces fruits sont riches en fibres, en vitamine B-6 et en minéraux tels que le fer, le calcium, le potassium, le manganèse et le cuivre. Une étude du Journal International de la Médecine Clinique et Expérimentale indique que les dattes jouent également un rôle dans la prévention des maladies grâce à leur activité antioxydante, anti-inflammatoire et antibactérienne.

En parlant de dattes, le prophète Muhammad ﷺ avait l’habitude d’avoir sept dattes chaque jour et nous recommandait d’en consommer.

Raconté par Sa`d, Rasulullah ﷺ a dit,

“Celui qui mange sept dattes ‘Ajwa chaque matin, ne sera pas affecté par le poison ou la magie le jour où il les mangera”. [Bukhari 5445]

Le Miel

Les gens utilisent le miel dans la médecine traditionnelle depuis des centaines d’années. Selon une étude publiée dans le Journal de l’Agriculture et la Chimie de la Nourriture, le miel de haute qualité contient de nombreux antioxydants importants. Il s’agit notamment d’acides organiques et de composés phénoliques comme les flavonoïdes. Les scientifiques pensent que la combinaison de ces composés confère au miel son pouvoir antioxydant. Les antioxydants ont été associés à une réduction du risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral, de certains types de cancer et peuvent également favoriser la santé des yeux.

Le prophète ﷺ avait l’habitude de boire un verre d’eau mélangé à du miel chaque matin. Comme il l’a dit dans un hadith,

“La guérison est dans trois choses : Une gorgée de miel, une ventouse, et la marque au feu (cautérisation).” Mais j’interdis à mes adeptes d’utiliser la marque au feu (cautérisation).” [Bukhari 5681]

L’Huile d’Olive

L’huile d’olive est l’huile naturelle extraite des olives, le fruit de l’olivier. Les experts s’accordent à dire que l’huile d’olive présente de nombreux avantages pour la santé, en particulier l’huile d’olive extra vierge qui a de nombreux effets bénéfiques sur la santé cardiaque. Elle abaisse la pression artérielle, protège le “mauvais” cholestérol LDL, les particules de l’oxydation et améliore la fonction des vaisseaux sanguins. L’autre bonne nouvelle est qu’elle ne provoque pas non plus de prise de poids si vous l’utilisez pour cuisiner. Une étude menée sur 30 mois auprès de plus de 7 000 étudiants espagnols a montré que la consommation d’une grande quantité d’huile d’olive n’était pas liée à une augmentation du poids.

Les olives sont également l’un des aliments préférés du prophète Muhammad. Il a été rapporté de ‘Umar que le Messager d’Allah ﷺ a dit,

“Assaisonnez (vos aliments) avec de l’huile d’olive et oignez vous avec elle, car elle provient d’un arbre béni”. [Ibn Majah 3319]

Le Lait

Une nouvelle recherche de l’Université d’Australie du Sud a évalué les biomarqueurs génétiques chez plus de 400 000 personnes. L’étude a révélé qu’une plus grande consommation de lait était associée à un taux de cholestérol sanguin plus faible, à des taux de lipides sanguins plus bas et à un risque moindre de maladie cardiaque. En dehors de cette recherche, les personnes qui ont une alimentation riche en lait et en produits laitiers peuvent réduire le risque de faible masse osseuse tout au long de la vie, car le lait est riche en calcium. Les aliments du groupe du lait fournissent des nutriments essentiels, notamment du calcium, du potassium, de la vitamine D et des protéines.

Le prophète Muhammad ﷺ aimait également consommer du lait de chèvre et de chamelle. Le lait est même mentionné dans le Coran :

“Et en effet, pour vous, le pâturage du bétail est une leçon. Nous vous donnons à boire de ce qui se trouve dans leurs ventres – entre les excréments et le sang – un lait pur, agréable à boire. ” [Quran16:66]

L’Orge

L’orge est une céréale importante et a été l’une des premières céréales cultivées, notamment en Eurasie, il y a 10 000 ans déjà. Selon le Journal of Food and Drug Analysis, des études épidémiologiques ont régulièrement montré que la consommation régulière d’orge complète réduit le risque de développer des maladies chroniques et combat les maladies courantes liées à la nutrition, notamment le cancer, les maladies cardiovasculaires, le diabète et l’obésité. Le prophète ﷺ avait apparemment aussi l’habitude de consommer de l’orge sous forme de pain, de pâte et de bouillie.

” Le Messager d’Allah ﷺ entra chez nous, et avec lui se trouvait Ali bin Abu Talib, qui venait de se remettre d’une maladie. Nous avions accroché des grappes de dattes non mûres, et le Prophète ﷺ en mangeait. Ali tendit la main pour en manger, et le Prophète ﷺ dit à Ali : ” Arrête, ô Ali ! Tu viens de te remettre d’une maladie.’ J’ai préparé des légumes verts et de l’orge pour le Prophète ﷺ, et le Prophète ﷺ a dit à Ali : ‘O Ali, mange un peu de cela, car c’est meilleur pour toi.'” [Ibn Majah 3442]

Ces aliments sains ne sont certainement pas limités à être consommés pendant cette pandémie. Nous pouvons en faire une habitude saine inhérente à notre vie quotidienne comme le Prophète Muhammad ﷺ et en récolter les bénéfices en termes de santé et de sunnah. Qu’Allah nous protège toujours et nous bénisse tous avec une bonne santé et du bonheur.

Écrit par : Hessy Trishandiani

Commémorer la Vie de Notre Prophète Bien-Aimé!

Connaissons-nous bien le prophète Muhammad ? Celui qui a été envoyé à toute l’humanité en tant que dernier messager d’Allah, a eu un impact sur les milliards de vies tout au long de sa vie. Et même aujourd’hui, des siècles après sa disparition, son nom résonne encore sur cette terre à travers les lèvres des musulmans du monde entier.

Nous allons bientôt observer Rabi al-Awwal et il serait approprié de consacrer les mois d’octobre et de novembre à la commémoration de la vie de notre Prophète bien-aimé.

Lorsque nous examinons son parcours et l’héritage qu’il a laissé derrière lui, l’un des cadeaux les plus impressionnants est le Coran – les paroles d’Allah qui ont été révélées et guidées par le prophète Muhammad ﷺ. Nous nourrissons nos âmes de ces mots chaque fois que nous berçons un mushaf, que nous écoutons un verset à travers nos téléphones ou que nous répétons ces mots à travers le dhikir.

Au-delà de cela, le Prophète ﷺ nous a également laissé son bel esprit. La façon dont il vivait, la manière dont il s’occupait des autres, les questions qu’il défendait avec ferveur – tout ce qu’il défendait a résisté à l’épreuve du temps.

C’est pour cela que, dans le cadre de notre thème bimestriel “Le Voyage du Prophète”, nous ne nous contenterons pas de découvrir des questions sur le Coran et les hadiths, mais nous nous intéresserons à l’impact qu’il a eu, aux femmes qui se sont efforcées de suivre cette voie et aux habitudes qu’il a pratiquées. Si nous pouvions prendre une feuille de son livre, même un tout petit peu, comment imaginons-nous que cela changerait notre vie ?

Alors que nous réfléchissons à cela, nous sommes heureux de pouvoir offrir une autre plateforme aux amis de Muslim Pro pour qu’ils nous rejoignent afin d’en apprendre davantage sur le prophète Muhammad ﷺ. CONNECT.MUSLIMPRO est un site web que nous venons de lancer et vous pourrez trouver les derniers contenus de notre part à travers cette plateforme, curatés spécialement en cinq catégories : ÂME, IDENTITÉ, MODE DE VIE, CONVERSATIONS et LE SAVIEZ-VOUS.

Connectez-vous avec nous en laissant vos meilleures réactions à la fin de chaque article ou en soumettant votre meilleur élément de contenu – nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook, Instagram et Twitter.

Que ce mois vous apporte les bénédictions d’Allah et de son bien-aimé Prophète ﷺ, insyaAllah.

Écrit par : Nurhuda A. Bakar

Salaam, Nous Sommes l’Équipe Marketing de Muslim Pro!

La série “Salaam…” présente les membres de l’équipe de Muslim Pro à notre audience de plus de 100 millions de personnes. Découvrez ce que nous faisons, comment nous sommes et comment nous travaillons pour l’application musulmane numéro 1 dans le monde !

Que faîtes-vous précisément dans Muslim Pro?

L’équipe de marketing et de relations publiques de Muslim Pro élabore des stratégies pour positionner et communiquer l’éthique et la vision de la marque, qui consiste à inspirer et à renforcer la communauté musulmane mondiale par le biais de la technologie. En outre, nous gérons également les différents médias sociaux et autres plateformes de communication de la marque afin d’assurer et de maintenir un engagement de qualité avec notre communauté musulmane, à l’échelle mondiale. Nous voulons mieux vous connaître, VOUS, notre communauté musulmane, et vous devez nous connaître aussi !

Quelle est la taille de l’Équipe ? Grande ou Petite?

Nous sommes une assez petite équipe spécialisée dans différents aspects de la communication – marketing numérique, relations publiques et relations avec les médias, etc. La taille de notre équipe n’est en aucun cas une mesure de l’importance de notre travail ! Il existe un dicton malais “kecil-kecil cili api” qui signifie que quelqu’un peut être petit mais puissant ; et c’est ce que nous sommes. Nous sommes peut-être une petite équipe, mais nous sommes une force sur laquelle il faut compter !

Que faut-il pour faire partie de l’équipe?

Nous n’allons pas mentir et dire que la passion et l’esprit sont des choses que nous recherchons chez les gens au plus profond d’eux-mêmes. Il doit y avoir un bon équilibre entre les compétences techniques et les compétences non techniques. Cependant, nous savons que ce qui nous unit tous est la conviction et le sens inébranlable de notre objectif de servir la communauté musulmane mondiale. Et avec cela, tout le reste vient naturellement – curiosité, créativité, sens de l’aventure. Tout commence par une bonne attitude !

Nous sommes également en pleine expansion et toujours à la recherche de talents pour rejoindre notre équipe grandissante.

La conviction et le sens inébranlable du service sont les éléments qui nous lient tous dans l’équipe.

Abdullah Zaidani,
Directeur du Marketing et des Relations Publiques

La partie la plus gratifiante du travail ?

Nous innovons constamment dans notre façon de faire les choses afin de garantir que la communauté musulmane mondiale bénéficie de ce que nous diffusons dans le monde. Ainsi, aucun jour ne se ressemble et c’est ce qui nous motive. Mais surtout, c’est lorsque nous voyons que notre travail inspire et est apprécié par les musulmans du monde entier que nous éprouvons la plus grande satisfaction.

Choisissez-en un : Les super-héros Marvel ou DC ? Et pourquoi ?

Les super-héros de Marvel, haut la main ! J’ai grandi en regardant la série animée X-Men avec cette intro emblématique. Outre le fait que leurs pouvoirs sont bien plus cool (et qu’ils ont leurs limites, contrairement à *ahem* Superman), la narration est bien plus poignante : les mutants (super-héros) se battent constamment contre l’injustice et les préjugés de la société, tout en équilibrant leur humanité et leur responsabilité par rapport aux humains, qui en sont les auteurs !